Accueil » Annonces » L’ex-ministre Cheick Sako n’exclut pas la possibilité de travailler avec la junte après la chute d’Alpha Condé 

L’ex-ministre Cheick Sako n’exclut pas la possibilité de travailler avec la junte après la chute d’Alpha Condé 

Ancien ministre de la Justice, Maitre Cheick Sako a quitté le navire gouvernement pour manifester son opposition au projet de changement constitutionnel. Après un long silence médiatique, l’ex-garde des Sceaux a réagi au coup d’Etat du 5 septembre qui a permis à la junte militaire de renverser le régime d’Alpha Condé.

Depuis l’étranger, Maitre Sako note qu’il ‘’y a eu un changement de régime en Guinée. Ce qu’on peut nommer coup d’Etat militaire succède à un coup d’Etat constitutionnel survenu au mois de mars 2020. C’est un changement radical’’.

Dans un entretien accordé à la Deutsche Welle, il a conseillé à la junte militaire de ‘’remettre les compteurs à zéro et refonder l’Etat’’. L’ex-ministre de la Justice se dit rassuré par ‘’les premières déclarations des autorités militaires. On attend de voir la suite’’.

‘’Il doit y avoir des concertations avec les différentes forces vives du pays, les partis politiques, le monde religieux, la société civile, les banques et d’autres corps constitués. Il est important que les partis politiques et la société civile puissent donner leurs positions sur la transition qui a déjà démarré’’, souligne-t-il au micro de nos confrères de la radio allemande.

La démarche des nouvelles autorités ‘’me plait beaucoup’’, dit-il, ajoutant que ‘’c’est important pour la junte d’écouter les forces vives de la nation. Suite à cela, ils vont proposer le contenu de la charte, la durée de la transition ainsi que le gouvernement à mettre en place’’.

Maitre Cheick Sako pense qu’après la chute du régime d’Alpha Condé, ‘’il y a beaucoup de choses à revoir. Il faudra revoir des textes. La Constitution est caduque. Beaucoup de textes fondamentaux doivent être revus. Ce qui m’intéresse, c’est la justice. Il faut continuer les réformes qui ont été entamées depuis des années’’.

A la question de savoir s’il est prêt à se mettre à la disposition de la junte pour la transition, il répond que ‘’c’est très tôt de le dire’’, tout en n’excluant pas la possibilité d’offrir ses services aux tombeurs d’Alpha Condé : ‘’Il appartiendra aux autorités militaires, le président de la transition et ses collègues, de choisir les civils qu’ils pensent être capables de faire quelque chose. C’est l’intérêt du pays qu’il faut revoir. Moi je suis disponible’’.

Pathé BAH, pour VisionGuinee.Info

00224 621 77 38 52/bahpathe17@gmail.com

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

One comment

  1. Détrompe toi cheick sacko. Tu ne vas plus avoir le traitement de choix que le professeur Alpha Condé t’a réservé pendant ton séjour en Guinée : Hôtel de l’Indépendance, salaire exorbitant… que tu as retourné par une ingratitude digne de toi seulement. Si tu as la nostalgie de ton ancienne suite présidentielle, il va falloir travailler dur pour te l’offrir. L’Etat guinéen ne t’accordera plus cette faveur. Escroc !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info