Accueil » Annonces » Dansa Kourouma souhaite une transition d’au moins 2 ans

Dansa Kourouma souhaite une transition d’au moins 2 ans

Ce mercredi 15 septembre, le palais du peuple a été pris d’assaut par les organisations de la société civile venue rencontrer la junte au pouvoir. Dr Dansa Kourouma, président du Conseil national des organisations de la société civile, s’est dit satisfait des échanges avec le colonel Mamady Doumbouya.

‘’C’est une rencontre pour annoncer de nouvelles perspectives pour la Guinée et qui doivent inévitablement passer par une transition réussie’’, déclare Dansa Kourouma à sortie de la salle.

Une transition réussie, selon cet acteur de la société civile, est celle qui est ‘’capable de mettre en place des réformes qui ne sauraient être mises en place par un gouvernement civil, à cause de leur profondeur, leur impopularité et leur rigueur’’.

Il affirme que la transition permettra de ‘’poser les bases d’une véritable démocratie et d’un Etat de droit. Elle doit aboutir inéluctablement à la mise en place d’institutions démocratiques issues d’élections démocratiques, libres et transparentes’’.

En fonction des problèmes évoqués, assure-t-il, ‘’la transition doit aller au minimum à 24 mois pour la simple raison que l’élaboration d’une nouvelle Constitution, son adoption, sa vulgarisation et la mise en place d’institutions qui doivent supporter la Constitution avant les élections, on ne peut pas massacrer ces étapes. Il faut tirer les leçons de la transition de 2010’’.

Il se dit opposé à une ‘’transition longue va donner l’appétit et la possibilité à d’autres remous qui vont fragiliser la transition’’.  Selon lui, la transition qu’il faut à la Guinée doit être ‘’rationnelle et ne doit pas être précipitée, mais pas aussi trop longue. Car, avec une transition précipitée, on rate les fondamentaux avec une transition trop longue, les militaires s’installent’’.

Le président du Conseil national des organisations de la société civile estime que ‘’les valeurs édictées par le Comité national pour le rassemblement et le développement cadrent parfaitement avec les préoccupations des organisations de la société civile. Mais on a ajouté une valeur qui est l’organisation d’une élection libre, transparente, équitable sur la base d’une démocratie dont les racines seront renforcées et soutenues par des institutions solides’’.

‘’Nous lui avons transmis un document de propositions. Ce document n’est pas un document qui narre le passé. Il balise les principes et les valeurs sur lesquels la transition va reposer pour répondre aux attentes légitimes du peuple de Guinée’’, explique-t-il aux médias.

Abdoulaye Bella DIALLO, pour VisionGuinee.Info  

00224 628 52 64 04/abdoulbela224@gmail.com

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info