Accueil » Société » Les fondateurs d’écoles privées satisfaits de la rencontre avec la junte militaire 

Les fondateurs d’écoles privées satisfaits de la rencontre avec la junte militaire 

Ce mercredi 22 septembre, les fondateurs des institutions d’enseignement privées ont été reçus par le colonel Mamadi Doumbouya, nouvel homme fort du pays. Une occasion pour ces acteurs de l’éducation d’exposer les difficultés auxquelles ils sont confrontés au quotidien. 

Le président de la Chambre de l’enseignement pré-universitaire a détaillé au chef de la junte ce qu’il estime être les éléments fondamentaux qui assaillent les écoles privées.

Abdoulaye Wann estime qu’à date, ‘’50% des élèves guinéens, de la maternelle en terminale, sont actuellement dans des écoles privées. D’où la nécessité de créer un cadre de concertation et de dialogue permanent pour que le système éducatif soit mis en valeur par les uns et les autres de manière coordonnée et concertée. En Guinée, 42% des écoles sont privées dont 70% à Conakry’’.

Il rappelle au colonel Doumbouya que ‘’le privé fonctionne sans subvention de l’Etat. Ce sont les revenus tirés de la scolarité qui permettent de faire fonctionner nos écoles. Et nous savons tous les conditions dans lesquelles l’économie se trouve. Donc les parents d’élèves n’ont pas beaucoup de possibilités’’.

Le fondateur des écoles Hamdallaye et de l’Institut professionnel de santé de Dabompa précise qu’au cours des échanges avec la junte, ‘’nous avons abordé le sujet du calendrier scolaire. La Guinée est le seul pays au monde qui n’a pas un calendrier scolaire fixe. Des aléas peuvent arriver avec des situations particulières comme les épidémies, mais ce n’est pas régulier. Donc nous devons avoir un calendrier fixe’’.

Néné Houdia Baldé, présidente de la Chambre représentative de l’enseignement supérieur privé (CRESUP), affirme que le président du Comité national du rassemblement pour le développement a été ‘’sensible à nos doléances. Il nous a réaffirmé son engagement à faire en sorte qu’il y ait un équilibre macroéconomique et socio-économique dans notre pays’’.

‘’Il nous a aussi réaffirmé sa volonté de collaborer avec les promoteurs d’écoles privées en Guinée et qu’il prendra les mesures adéquates pour l’harmonie du système éducatif guinéen’’, explique-t-elle.

Abdoulaye Bella DIALLO, pour VisionGuinee.Info  

00224 628 52 6404/abdoulbela224@gmail.com

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info