Accueil » Politique » Le colonel Doumbouya promet qu’il ‘’n’y aura pas de recyclage’’, Bah Oury jubile : ‘’C’est une nouvelle façon de gouverner’’

Le colonel Doumbouya promet qu’il ‘’n’y aura pas de recyclage’’, Bah Oury jubile : ‘’C’est une nouvelle façon de gouverner’’

Face à des organisations de jeunes et femmes au palais du peuple, le colonel Mamady Doumbouya a prévenu qu’aucun recyclage ne sera possible, fermant ainsi la porte aux anciens dignitaires de l’Etat.

S’il admet que le Comité national de rassemblement pour le développement ‘’ne dispose pas d’une baguette magique pour résoudre tous les problèmes chroniques’’ auxquels la Guinée est confrontée, le tombeur d’Alpha Condé entend fermer la porte aux anciens dignitaires de l’Etat.

Une annonce qui rassure Bah Oury, président de l’Union des démocrates pour la renaissance de la Guinée (UDRG). L’ancien ministre de la réconciliation nationale affirme que dans l’un de ses discours, le nouvel homme fort du pays a soutenu que ‘’le passé n’a pas été promoteur et vertueux. Il faut repartir sur une autre base’’.

‘’Le colonel Doumbouya a dit après le coup d’Etat du 5 septembre que le renversement du régime d’Alpha Condé est un acte inaugural. C’est le début d’un nouveau processus qui va avec une nouvelle manière de faire les choses, avec de nouvelles idées, un nouveau logiciel politique, une nouvelle façon de gouverner. C’est en cohérence avec la question du refus de recyclage’’, assure-t-il dans l’émission « On refait le monde ».

Après près de 63 ans d’indépendance, souligne-t-il, ‘’nous voulons changer la façon de faire. Il faut un nouveau logiciel, de nouvelles pratiques. Mais cela ne peut pas aller avec les anciennes habitudes. Ceux qui sont pétris dans les anciennes habitudes ne pourront pas de manière efficace et efficiente être utilisés pour apporter le changement tant attendu par les guinéens’’.

‘’Les manières doivent changer, la façon de faire doit changer. Des idées nouvelles doivent etre exploitées. On ne peut pas faire comme si on était dans le passé. Mais cela ne veut pas dire que ceux qui ont une expérience antérieure ne seront pas utilisables dans le nouveau contexte’’, précise M. Bah.

Pour avancer, indique-t-il au colonel Doumbouya, ‘’vous avez besoin de vous inspirer du passé pour connaitre les forces et les faibles de l’expérience antérieure pour éviter de répéter les même erreurs’’.

Pour le dirigeant de l’UDRG, ‘’quelqu’un qui est formaté avec des habitudes antérieures rejetées par les populations, il faut éviter de le mettre à des niveaux de responsabilités stratégiques au risque de répéter ce qu’on a connu. Il faut faire en sorte que les personnes pétries de nouvelles approches puissent être là où il faut pour ne pas que la société soit immobilisée par l’ancien système’’.

Bah Oury pense que pour une transition réussie, ‘’il faut que le système change et pour cela, il faut qu’il y ait des hommes et femmes qui ont une volonté de changer les choses afin de ne pas répéter ce que nous avons connu par le passé’’.

Il rappelle à la junte au pouvoir qu’en 2010, ‘’Alpha Condé est venu avec le vocable changement, mais en réalité, il a contribué à restaurer toutes pratiques antérieures qui ont fait les 10 dernières années se sont révélées, en termes de gouvernance, relativement calamiteuses’’.

Salimatou BALDE, pour VisionGuinee.Info

00224 662 78 58 57/salimatou.diallo@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info