Accueil » Politique » Makanera déchire la liste du FNDC : ‘’Peut-être que cela permettra à Dalein de leur trouver des postes’’

Makanera déchire la liste du FNDC : ‘’Peut-être que cela permettra à Dalein de leur trouver des postes’’

L’ancien ministre de la Communication est inscrit à la 15e position de la liste publiée vendredi par le FNDC sur les commanditaires, auteurs, co-auteurs et complices du coup d’Etat constitutionnel de 2020. Alhousseine Makanera assure qu’il aurait préféré occuper la première place.

Selon le FNDC, les 93 personnes inscrites sur sa liste noire ont, à travers des ‘’fraudes, propagandes, mensonges, intimidations, interpellations, détentions arbitraires, traitements inhumains et dégradants, favorisé, dans le sang et dans la douleur, la descente aux enfers de notre chère patrie’’.

Le mouvement anti-troisième mandat estime que ‘’leurs agissements les disqualifient indéfiniment à être associés à la conduite des affaires publiques’’.

L’ex-ministre de la Communication affirme que la publication de cette liste ne lui fait ni chaud ni froid. ‘’Ce sont des plaisantins, ils veulent manger. Il faut les laisser puisque le FNDC n’existe pas. Le FNDC, c’est l’UFDG déguisé. Peut-être que cela permettra à Cellou Dalein Diallo de leur trouver des postes. Sinon ça ne veut rien dire’’, commente-t-il dans « On refait le monde ».

Makanera assure qu’il aurait ‘’voulu qu’on commence par mon nom. D’ailleurs, pour qu’un acte soit considéré comme une infraction, il faudrait que cet acte soit prévu par la loi avant sa commission, qu’on puisse connaitre la peine et le tribunal compétent pour juger’’.

‘’Moi je n’ai peur de rien, je suis en train de me battre sur le terrain. La junte, c’est une parenthèse. Mon opposition, c’est l’UFDG qui s’est déguisée en FNDC’’, dit-il à qui veut l’entendre, ajoutant que les opposants au 3e mandat ‘’n’ont pas pu empêcher l’adoption de la nouvelle Constitution et l’investiture d’Alpha Condé. Ce n’est pas la volonté du FNDC qui a amené l’armée à prendre le pouvoir. Ce n’est pas la population qui est sortie pour demander le départ d’Alpha Condé’’.

‘’Les coups d’Etat sont récurrents en Afrique. IBK du Mali a été renversé alors qu’il n’a pas fait un troisième mandat. ATT a été renversé au cours de son second mandat. Il n’était même pas candidat à sa propre succession’’, dit-il au FNDC qui estime que la junte n’a que parachever le combat qu’il menait contre le maintien d’Alpha Condé au pouvoir.

Salimatou BALDE, pour VisionGuinee.Info

00224 662 78 58 57/salimbalde91@gmail.com

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info