Accueil » Politique » Des anciens ministres et députés exclus d’office du CNT : Makanera en colère contre la junte militaire

Des anciens ministres et députés exclus d’office du CNT : Makanera en colère contre la junte militaire

Membre de l’Assemblée nationale dissoute après le coup d’Etat contre Alpha Condé, Alhousseine Makanera a fustigé mardi la décision du Comité national du rassemblement pour le développement (CNRD) d’exclure d’office les anciens ministres et députés du futur Conseil national de la transition (CNT).

L’ancien ministre de la Communication estime qu’une telle démarche est ‘’contraire à la volonté affichée par le colonel Doumbouya lors de la prise du pouvoir. Il a dit qu’il n’y aura pas d’exclusion et que la justice doit être la boussole’’.

‘’Tous ceux qui étaient dans les institutions dissoutes et anciens membres du gouvernement, on dit qu’ils ne peuvent pas faire partie du CNT. Si la justice est la boussole, on devait laisser celle-ci écarter les gens. Prendre tout le monde et mettre dans le même panier, ce n’est pas normal’’, indique-t-il à la junte au pouvoir.

Makanera déplore que le fait que ‘’tous ceux qui ont fait la promotion de la Constitution sont responsables du coup d’Etat constitutionnel et qu’ils doivent être écartés du jeu politique. Pour quelqu’un qui n’aspire pas participer à une élection, qui n’a pas d’ambitions politiques, il doit laisser la loi déterminer quelle sanction imposée à quelqu’un qui est coupable’’.

‘’Ce qui crève les yeux, c’est que le RPG Arc-en-ciel constitue la plus grande force politique du pays. Pour ouvrir un boulevard vers Sékhoutoyréyah pour leurs candidats, il faut absolument écarter ce parti’’, estime-t-il.

Il dénonce une ‘’démarche d’exclusion contrairement à ce qu’on nous fait croire. On nous a dit qu’il faut réunir les guinéens, les réconcilier. Mais pour moi, jusqu’à preuve du contraire, je dirai que la décision d’exclusion a été influencée par le FNDC, bras armé de l’UFDG’’.

A la question de savoir s’il ne lorgne pas un poste, Makanera répond que ‘’même si on me propose d’être membre du CNT et qu’à la fin de la transition, je ne serais pas candidat, je ne vais pas accepter. Il faut juste laisser la justice déterminer qui est coupable ou pas’’.

Salimatou BALDE, pour VisionGuinee.Info

00224 662 78 58 57/salimbalde91@gmail.com

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

One comment

  1. Est ce que le gars là peut fermer sa vilaine gueule? Chaque fois que je pense qu’il a été ministre où deputé, j’ai honte d’être guinéen.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info