Accueil » Économie » Des chantiers des fêtes tournantes à l’abandon, des fonds détournés : les nouvelles autorités tapent du poing sur la table

Des chantiers des fêtes tournantes à l’abandon, des fonds détournés : les nouvelles autorités tapent du poing sur la table

Dans le cadre des fêtes tournantes de l’indépendance initiées par Alpha Condé après son accession au pouvoir en 2010, de nombreux chantiers ont été entrepris dans les différentes régions de la Guinée. Des fonds alloués à la construction d’infrastructures ont été détournés notamment en Guinée forestière où les nouvelles autorités s’insurgent contre cette situation. 

Les autorités préfectorales de Beyla regrettent la non-exécution de 18 km de route malgré le décaissement des fonds.

Le maire de la commune urbaine de Beyla déplore la non réalisation de plusieurs projets.  ‘’Depuis 2013, le préfet de la localité n’a pas de résidence. C’est à l’hôtel qu’il passe la nuit. La gendarmerie aussi n’a pas de local. Pour le stade de proximité, ils ont fait un rapport pour dire que le stade est fini. Pourtant, on n’a même pas vu l’entrepreneur ne serait-ce que pour venir faire la pose de la première pierre’’, regrette-il Djiba Donzo.

Avant de souligner : ‘’D’après les informations que nous avons reçues, pour la résidence du préfet, c’était un contrat d’un milliard sept cent dix-sept millions. En 2020, l’entrepreneur a reçu 1 545 300 000 GNF. Donc 90% du financement. Et ils ont fait un avenant qui est allé jusqu’à 3 milliards GNF, plus que le montant du contrat. Bizarrement, la résidence n’est même pas à 35% de réalisation.

Une situation qui irrite la colère du nouveau préfet de Beyla. ‘’L’argent sort mais ça ne va pas à la destination. Pour combattre cette gabegie financière, j’ai visité plusieurs sites. A la gendarmerie, ce n’est pas bon. Le tribunal de la première instance de Beyla, c’est la même chose. Pourtant, le projet a été financé. C’est la même situation au grand marché’’, martèle le colonel Douramoudou Keita sur la télévision nationale. Mais, ajoute-t-il, ‘’ ce qui me surprend de plus, c’est quand je vois l’état de la résidence du préfet et le contrat. C’est vraiment c’est déplorable’’.

Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info

00224 666 905 416/boussouriou.bah@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info