Accueil » Politique » Transition en Guinée : ‘’la Guinée a perdu 10 années par le fait de la mauvaise gestion…’’

Transition en Guinée : ‘’la Guinée a perdu 10 années par le fait de la mauvaise gestion…’’

L’ancien ministre de la réconciliation nationale estime que la mauvaise gestion de la transition de 2010 qui a permis au camp de l’ex-président Alpha Condé d’ouvrir une brèche pour tripatouiller la Constitution et s’octroyer un troisième mandat. Bah Oury indique que les taches à réaliser permettront de déterminer la durée de la transition en cours.

Le président de l’Union des démocrates pour la renaissance de la Guinée (UDRG) appelle les nouvelles autorités de la transition dirigées par le colonel Mamadi Doumbouya à ne pas répéter les erreurs du passé.

‘’La transition de 2010 avec le CNDD avait duré deux ans. On a perdu une année parce qu’il n’y avait absolument pas de boussole. Durant les derniers mois avec le gouvernement de transition dirigé par feu Jean Marie Doré, il a fallu accélérer les choses. Cela nous a créé des difficultés que d’autres ont exploité par la suite pour remettre en cause la légitimité de la Constitution de de 2010’’, assure Bah Oury, tout en soulignant qu’il n’est pas opportun de précipiter les choses.

‘’Donc il faudrait maintenant que le temps imparti permette de faire de ce qui doit être réellement fait. Les tâches essentielles de la transition, c’est cela qui doit déterminer la durée de la transition. Il n’est pas utile de vouloir précipiter les choses simplement pour satisfaire des intérêts particuliers au détriment de l’intérêt général’’,  souhaite-t-il.

‘’La Guinée a perdu 10 années par le fait de la mauvaise gestion de la transition de 2010. Cette période transitoire a péché dans plusieurs domaines et des erreurs stratégiques ont été commises. Les reniements de dernières minutes ont fait basculer la Guinée dans une direction que nous sommes en train de payer aujourd’hui’’, poursuit-il.

L’opposant estime qu’il est plus que jamais nécessaire pour les dirigeants de la transition en cours d’accepter de faire la part des choses. ‘’Il faut que les lois de la République soient remises en force avec un vote référendaire.  Et cela nécessite du temps. Il ne s’agit pas de faire du copier collé’’, indique Bah Oury.

Pathé BAH, pour VisionGuinee.Info

00224 621 77 38 52/bahpathe17@gmail.com

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info