Accueil » Politique » Le colonel Doumbouya respecte ses ‘’engagements librement pris et sans contraintes’’, selon un membre de l’ANAD

Le colonel Doumbouya respecte ses ‘’engagements librement pris et sans contraintes’’, selon un membre de l’ANAD

Plusieurs organisations de la société civile ont interpellé le président de la transition en dénonçant la nomination de ‘’hauts gradés qui ont participé au changement de la Constitution et à la promotion du 3ème mandat’’ au sein du Conseil supérieur de la défense de la République de Guinée.

Le porte-parole de l’Alliance nationale pour l’alternance et la démocratie (ANAD) apprécie à ‘’juste titre le rôle de veille que commence à jouer la société civile comme observatoire de la transition surtout en ce que concerne le respect de la parole donnée par les nouvelles autorités de la transition. Nous encourageons cette veille citoyenne de bonne foi qui démontre d’un bon suivi des engagements politiques des nouvelles autorités’’.

Keamou Bogola Haba affirme que pour le moment, ‘’le colonel Doumbouya est en train de respecter ses engagements librement pris et sans contraintes et cela après avoir pris le risque de sa vie de nous débarrasser d’une dictature impitoyable’’.

Il rappelle aux organisations de la société civile qu’une ‘’reforme comme celle de l’armée se fait avec le bâton et la carotte. Comme dans les pays normaux, il a nommé des généraux d’expérience à la retraite dans un organe consultatif qui peut être convoquer en session de travail uniquement en cas de péril majeur à la sécurité nationale’’.

En temps normal comme maintenant, souligne-t-il, ‘’ces généraux à la retraite sont à la maison, dans leur champ ou entreprise privée. C’est le chef d’Etat-major général des armées et son équipe qui jouent un rôle exécutif militaire comme dernière ligne de défense. Donc, ce sont des officiers de réserve qui ne devrait pas être menaçants et qui doivent mettre leur expertise à la disposition du pays en cas de besoin’.

Par ailleurs, renseigne-t-il ‘’en meublant le Conseil supérieur de la défense prévu depuis 2016, le CNRD comble un vide de protection sécuritaire important, car notre pays fait office de sentinelle dans la sous-région ouest-africaine sur le plan de la défense. Nous devons être vigilant stout en encourageant le CNRD et en l’aidant par un soutien populaire à poursuivre les réformes qu’il a entamées, car la masse critique pour imposer le changement en Guinée doit être plus forte que la force de résistance au changement que constituent les anti-CNRD’’.

C’est pourquoi, dit-il ‘’comme les pro-démocrates, les magistrats doivent rapidement entrer en action pour nous aider. La justice doit être la boussole pour guider ces reformes qui doivent être impersonnelles et aveugles. Si la justice refuse comme hier de faire son travail de première ligne de défense, nous irons droit au mur malgré la bonne volonté du colonel Doumbouya et son équipe’’.

Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info

00224 622 989 711 /boussouriou.bah@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info