Accueil » Société » La création des forces spéciales est ‘’l’une des plus grandes erreurs d’Alpha Condé’’, selon un spécialiste de la sécurité

La création des forces spéciales est ‘’l’une des plus grandes erreurs d’Alpha Condé’’, selon un spécialiste de la sécurité

Le président déchu Alpha Condé ne tarissait pas d’éloges à l’égard du groupement des forces spéciales, unité d’élite de l’armée qu’il a créée pour lutter contre le terrorisme. Contre toute attente, c’est le colonel Mamadi Doumbouya, patron de cette entité, qui a renversé son régime le dimanche 5 septembre.

Aliou Barry, chercheur en géopolitique et consultant international sur les questions de paix, de sécurité et de défense, estime que la création des forces spéciales est l’une des plus grandes erreurs d’Alpha Condé.

En Guinée, selon le directeur du Centre d’analyse et d’études stratégiques, ‘’il n’y a jamais eu de réforme du secteur de sécurité. Il y a eu des reformes sectorielles du secteur de la sécurité’’.

‘’C’est vrai qu’il y a eu des avancées au niveau notamment de l’armée de terre où des casernes ont été rénovées. M. Alpha Condé a mis 4 000 militaires à la retraite. C’était nécessaire de les mettre à la retraite parce qu’on n’en avait pas besoin. Mais la réforme globale de la sécurité doit rentrer dans celle de l’Etat. Ça doit aller ensemble’’, explique-t-il.

Aujourd’hui, déplore M. Barry, ‘’on a des reformes sectorielles qui ont marché, on ne peut pas le nier (…). Cependant, on a tendance à sortir la défense ou l’armée en disant que c’est un secteur à part, on fait la réforme. Le secteur de la sécurité est global’’.

Ce consultant international sur les questions de paix, de sécurité et de défense note que ‘’tout le monde voit les conséquences du coup d’Etat. En réalité, les coups d’Etat, c’est la conséquence de l’échec des politiques. Si vous regardez ce qui se passe au Mali, c’est l’échec total de la politique. En Afrique francophone, il y a un véritable échec politique. C’est pourquoi, il faudrait que la transition en Guinée ne se focalise pas uniquement sur le processus électoral’’.

S’il estime que l’ancien président Alpha Condé est un ‘’grand homme politique’’, Aliou Barry souligne que ‘’l’une des grandes erreurs stratégiques qu’il a commises, c’est d’avoir créé les forces spéciales’’. Et pourquoi ? ‘’Si vous prenez le Mali, le seul camp qui fait tous les coups d’Etat, c’est Kati, il est le mieux organisé et le mieux équipé. Si vous prenez le régime de Lansana Conté, il avait mis l’armée à part et a créé une brigade de sécurité présidentielle. Jusqu’à récemment M. Alpha Condé avait sa garde rapprochée, mais il a créé les forces spéciales’’.

‘’Quand vous créez des unités comme ça, vous les équipez et professionnalisez et vous y mettez en tête quelqu’un de bien formaté, il suffit qu’il y ait des désaccords en termes de stratégies pour aboutir à cette situation (…). Au Sénégal et en France, les forces spéciales dépendent directement du chef d’état-major de l’armée. Mais en Guinée, les forces spéciales guinéennes dépendaient directement de la présidence’’, fait-il remarquer.

Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info

00224 622 989 711/boussouriou.bah@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info