Accueil » Société » Coincé par le juge, Ousmane Gnelloy se défend : ‘’Je n’ai fait que répliquer à des injures’’

Coincé par le juge, Ousmane Gnelloy se défend : ‘’Je n’ai fait que répliquer à des injures’’

Le prévenu Ousmane Gnelloy Diallo qui comparaît pour la troisième fois consécutive dans son procès en appel, continue de nier avoir proféré des injures contre la plaignante Kadiatou Biro Diallo. Ce jeudi, la cour a ordonné la diffusion de la vidéo dans laquelle ce militant du RPG Arc-en-ciel se livre à des grossièretés sur les réseaux sociaux.

Celui qui se fait appeler ministre de la défense d’Alpha Condé sur Facebook reste ferme sur sa position. Il soutient n’avoir fait que répliquer à des injures proférées par une nommée Aissatou Biro Diallo qui vit aux Etats-Unis.

Les débats se sont poursuivis dans la salle d’audience de la Cour d’appel de Conakry avec la diffusion d’une vidéo montrant le prévenu en train de proférer des injures à haute et intelligible voix.

‘’J’ai insulté son papa et sa maman, mais je n’ai fait que répliquer à des injures’’, a déclaré Gnelloy à la barre, tout précisant qu’il visait la sœur de la plaignante mais qui vit au pays de l’Oncle Sam.

‘’C’est sa sœur qui est aux États-Unis qui m’a traité bâtard. C’est suite à ça que j’ai répliqué. Je n’ai pas porté plainte parce que celle qui m’a insulté n’est pas Guinée’’, a-t-il dit au juge Manga Douba Sow.

Interrogé sur les chefs d’accusations de menaces de mort, l’accusé a nié catégoriquement. ‘’Si je l’ai menacé, qu’elle apporte les preuves’’, lance-t-il comme défi à la partie civile.

‘’Est-ce qu’elle avait expressément injurié votre père ?’’, lui a demandé le juge Sow. ‘’Non’’, répond le prévenu. ‘’On ne répond pas le fait par le fait’’, a clarifié le magistrat.

Gnelloy n’a pas manqué de souligné que la plaignante Kadiatou Biro Diallo lui a administré des coups dans les locaux du haut commandement de la gendarmerie et qu’il s’en est sorti avec des blessures. Quand le ministère public lui demande s’il avait porté plainte. Il a répondu par la négative.

L’heure aux plaidoiries dans la salle d’audience archicomble de la Cour d’appel de Conakry. Les avocats de Gnelloy réussiront-ils à convaincre le juge de libérer leur client à l’issue du procès ? La question reste entière.

Abdoulaye Bella DIALLO, pour VisionGuinee.Info  

00224 628 52 64 04/abdoulbela224@gmail.com

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info