Accueil » Économie » La junte va enquêter sur des mouvements suspects de fonds sur des comptes bancaires publics

La junte va enquêter sur des mouvements suspects de fonds sur des comptes bancaires publics

Dans le cadre de la sécurisation des ressources de l’Etat et de la qualification des dépenses publiques, le Comité national du rassemblement pour le développement (CNRD) a procédé au gel temporaire des opérations de retrait sur les comptes des entités publiques et parapubliques.

Selon le gouverneur de la Banque centrale de la République de Guinée (BCRG), cette décision est motivée par ‘’la nécessité de s’assurer que les paiements concernés vont effectivement aux bénéficiaires désignés dans le cadre d’une transparence et une moralisation des activités économiques et financiers de l’Etat’’.

Pour assurer les conditions de fonctionnement sans rupture des services de l’Etat, souligne Louncény Nabé, ‘’il a été procédé, selon le cas, à des opérations de dégel partiel ou total. Malgré cette volonté affirmée, certaines personnes continuent à faire répandre des rumeurs, selon lesquelles les opérations financières de l’Etat demeurent bloquées’’.

Il affirme que le CNRD, soucieux des conditions de vie des travailleurs, a autorisé le ‘’paiement intégral des salaires et traitements des personnels de toutes les entités sans parler de ceux des fonctions publiques elles-mêmes’’.

Cependant, déplore-t-il, ‘’force est de constater que dans beaucoup de structures, des excès évidents ont été constatés dans les mouvements de fonds sur les comptes ayant fait l’objet de levée de restriction’’. A cet égard, promet-il, ‘’des procédures et outils de contrôle seront mis en place pour vérifier la traçabilité des opérations. Une fois que ces procédures de contrôle seront finalisées, il sera procédé au dégel progressif des opérations’’.

‘’Il est important de souligner que même dans les perspectives d’un dégel partiel ou total, la responsabilité des gestionnaires des comptes reste entière quant à la justification des mouvements et des soldes’’, met-il en garde.

Le patron de la BCRG assure les clients des banques et institutions financières de la place que ‘’les dispositions traditionnelles restent en vigueur pour la protection de leurs fonds et la sécurisation des relations d’affaires entre les banquiers et leurs clients’’.

Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info

00224 622 989 711/boussouriou.bah@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info