Accueil » Libre opinion » Monsieur le Président, prière de mettre fin à notre Kakistocracie¹

Monsieur le Président, prière de mettre fin à notre Kakistocracie¹

Notre pays depuis son indépendance a toujours donné la priorité à un système où l’incompétence et la probité morale et intellectuelle sont considérées comme des faiblesses au mieux, une malédiction au pire.

Nos dirigeants successifs et leurs acolytes ont vociféré au grand jour, au vu et su de tout le monde, le caractère extraordinaire de leur idole qui est le choix de Dieu (Allah kha Maragiri). Cette vue du pouvoir dans notre jeune République a été récupérée par des mécréants pour dire que c’est Dieu qui donne une légitimité politique à nos dirigeants, pas le peuple.

Selon cette logique, un président est, avant sa naissance, prédestiné à hériter le pouvoir de mener son peuple (troupeau) à l’abattoir. Donc notre condition n’est que l’expression de notre foi et notre soumission à la volonté de Dieu. Quoique que nous soyons un peuple croyant, force est de reconnaître que le droit divin a été utilisé comme un élément clé de la légitimation de nombreuses dictatures que nous avons vécues en Guinée à ce jour (Fatiha au Stade du 28 septembre).

Que faire pour éviter ce fatalisme dans cette nouvelle transition ? Avant de répondre à cette question, je voudrais indiquer clairement ce que je ne cherche pas à travers cette missive. Je suis professeur d’université à la retraite aux États-Unis. En prélude à ce que je vais écrire dans les lignes qui suivent, je vous assure (quoique présomptueux de ma part) que :

  1. Je ne veux pas être un ministre de la transition.
  2. Je ne veux pas être un représentant dans le CNT.
  3. Je ne suis pas avocat par éducation, conséquemment, je ne postule pas à être dans le système judiciaire.
  4. Je n’appartiens à aucun parti politique.

Maintenant que j’ai dégagé le doute sur mon intention, je suggère que votre équipe s’attelle laborieusement à mettre en place, au plus vite que possible, une commission de vérification des biens composés d’experts nationaux et de nos partenaires bi et multilatéraux pour faire l’état des lieux[2]. Cet effort entamera l’identification des coupables de l’hémorragie économique de notre pays.

A. Je défie ces anciens caciques du régime Condé à produire, à la place qu’il faut, le bulletin de leurs avoirs leur ayant permis d’amasser ce qui est reporté être dans leur patrimoine en Guinée et à travers le monde[3]. Ce n’est pas une chasse aux sorcières mais plutôt une demande légitime de faire face à la situation qui a conduit à un dérapage sérieux et dangereux dans la conduite des affaires de l’Etat.

B. Je vous suggère de mettre sur place une commission vérité et réconciliation sous les auspices de nos compatriotes qui ont une autorité morale au déçu de tout soupçon. Ceci ne veut pas dire que les individus qui ont participé à des crimes doivent être exonérés mais plutôt pour que ceux qui ont exécuté des ordres nous aident à identifier les commanditaires des actes commis à l’encontre des guinéens.

C. Je vous exhorte à communiquer clairement aux individus qui se réclament du RPG[4] de se refréner de toute activité politique avant la fin de la transition. Notre pays ne peut pas permettre à des potentiels fossoyeurs de nos ressources communes de se promener et de se rassembler dans le quartier général du régime défunt avec une impunité flagrante.

N’étant pas juge, comptable ou inspecteur financier, je ne peux pas déterminer si les ressources qui sont considérées appartenir à certains de ces individus de l’ancien régime sont extorqués ou pas. Si votre administration doit avoir une attitude de laisser faire face à la défiance du RPG, vous devez au minimum, demander qu’à leur prochaine réunion qu’ils aient un seul point à l’ordre du jour : « Demander pardon au vaillant peuple de Guinée et aux familles des innocents qu’ils ont envoyés aux cimetières à travers le pays ».

Vous ne devez pas hésiter à exiger cette conduite de leur part, moyennant leur liberté provisoire. Le RPG peut certainement se réorganiser à condition (à mon avis) que les éléments qui ont participé à son nivellement par le bas contre le peuple de Guinée soient exclus (anciens députés, porte-parole, partis alliés et autres). Aucune autre transformation ne doit être permise.

D. Si votre gouvernement ne veut pas avancer aussi vite, prière de permettre à certains Guinéens de bonne volonté de se pourvoir en justice pour demander que cette bande de racailles réponde de leurs faits devant notre boussole : la justice.

E. Pendant que nous y sommes, faites la déclaration de vos biens aux institutions agréées par la République[5]. Comme je l’ai écrit dans une dépêche précédente : « Ce n’est pas un exercice de vanité. Tout au contraire, c’est pour éclairer notre classe dirigeante actuelle et future sur la responsabilité qui nous incombe de gérer la chose publique avec intégrité et transparence ».

F. Si ces actions suggérées ci-dessus sont mises en place dans les prochains jours, votre équipe commencera ainsi à décapiter notre Kakistocracie.

Patriotisme oblige !   Prêt à servir pas se servir.

Respectueusement, Bien à vous !

Dr Ablo Bah
Professeur de sociologie
Columbia, MO USA

[1] https://dictionnaire.orthodidacte.com/article/definition-kakistocratie
[2] Les Grandes Gueules du lundi 25 octobre 2021, https://www.youtube.com/watch?v=-e6RZ3Dt45A
[3] https://www.visionguinee.info/2021/10/23/tous-les-juger-par-tierno-monenembo/
[4] Ce parti créé par mon cousin Alpha Condé.  J’ai toujours réclamé notre parenté quoique j’ai dénoncé sa politique dans tous mes écrits durant ses dix ans et demi au pouvoir.
[5] https://www.visionguinee.info/2021/10/07/le-premier-ministre-mohamed-beavogui-appele-a-declarer-ses-biens/

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info