Accueil » Libre opinion » Temps et transition, risque d’hésitations et de tâtonnements : des conseils au Président Mamadi Doumbouya

Temps et transition, risque d’hésitations et de tâtonnements : des conseils au Président Mamadi Doumbouya

La transition étant par définition le temps qui s’écroule avec des actions entre deux (2) situations normales, ne rime ni avec des hésitations et moins avec le tâtonnement. D’où l’importance du temps avec une certaine particularité pour toute transition qui se veut réussie.

C’est évident, Monsieur le Président, que le choix des hommes et des femmes qui devront conduire les chantiers de la transition avec le Premier Ministre à votre côté requiert de la compétence, de l’intégrité et de l’engagement patriotique comme critères, sans oublier l’équilibre sociologique du pays dans une certaine mesure, mais cela ne devait pas poser assez de problèmes et au tant de temps parmi des millions de guinéens vu la complexité de la situation qui prévaut.

Monsieur le Président, l’une des leçons que j’ai apprise avec la chute du Président Alpha Condé que j’ai pas pratiqué d’ailleurs, est qu’en Guinée, quand vous gouvernez, ceux qui vous courtisent ou vous font montre d’expertise dans la maitrise des dossiers sensibles en vous rassurant, sont pour la plupart ceux qui utilisent vos faiblesses pour leurs propres intérêts ou ascension. Et, en cas de difficultés ou de renversement de situation, ils seront les premiers dans les coulisses à vous présenter en diable ou en incompétent, car ils auraient pris soin de garder des traces cyniques des supposés efforts qu’ils menaient auprès de vous afin de vous ramener à la raison sans succès.

Monsieur le Président, s’il m’était donné à vous conseiller sur la conduite à tenir pour le contenu de la transition, je proposerai de le définir non pas par les futurs conseillers du CNT ou membres du gouvernement, mais sur la base de consultations et d’expertises indépendantes comme ce fut le cas de la charte.

Pas besoin de rappeler que cette charte, même si elle a des limites comme d’ailleurs toute œuvre humaine, qui s’améliore avec besoin, a eu l’avantage de rassurer sur la volonté et le courage du CNRD à conduire une transition efficace et efficiente dans le respect des principes et valeurs démocratiques.

En effet, Monsieur le Président, en définissant en avance le contenu indicatif de la transition avec une durée de façon diligente dans une certaine mesure, chaque organe ne serait pas là à définir ses chantiers à lui en fonction de ses appétits (les membres) à prendre leur part ou à se soumettre à tel ou tel lobby, mais se verra orienter et encadrer sur les objectifs de la transition dans l’intérêt supérieur de la Nation.

En conséquence, les agitations pour les organes de la transition seront réduites, les conflits d’intérêts subjectifs entre lobbyings seront minimisés et la communication avec les partenaires sera plus aisée pour leur accompagnement.

Abdoul Sacko
Acteur de la Société Civile,
Consultant sur des questions de conflits et d’intégration des jeunes/femmes

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info