Accueil » Politique » Boubacar Diallo alias Grenade révèle : ‘’Avant que je ne sorte de prison, je recevais des émissaires de la présidence’’

Boubacar Diallo alias Grenade révèle : ‘’Avant que je ne sorte de prison, je recevais des émissaires de la présidence’’

Ancien pensionnaire de la maison centrale de Conakry, Boubacar Diallo alias Grenade déclare avoir été contraint de critiquer l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) pour bénéficier des largesses du pouvoir d’Alpha Condé.

Boubacar Diallo était connu pour ses critiques acerbes contre l’Union des forces démocratiques de Guinée, dont il accusait de l’avoir abandonné en prison. Grenade évoque les raisons qui l’ont poussé à critiquer le parti de Cellou Dalein Diallo.

‘’Je n’ai jamais démissionné de l’UFDG. Dire le contraire pour moi n’était qu’un jeu, parce que cela a contribué à me faire sortir de la prison. C’était une des conditions que j’étais obligé de respecter. Je remercie les militants de l’UFDG qui m’ont compris’’, indique-t-il dans Mirador.

Il révèle qu’avant que ‘’je ne sorte de prison, je recevais des émissaires de la présidence.  Avant qu’on ne confirme ma condamnation, j’avais reçu certains qui m’ont dit d’accepter de collaborer avec eux et que la justice me condamnera avec sursis. Si tu dis non, elle va confirmer la condamnation de 10 ans’’.

‘’Des émissaires du président sont venus me voir en prison pour me dire ‘voici le décret de grâce qui a été signé par le président. Mais avant, on a une condition à te poser. Si tu l’acceptes, tu sortiras de prison’. Je leur ai dit que si c’est pour mettre la vie de quelqu’un en danger, je préfère rester à la maison centrale’’, ajoute Boubacar Diallo.

‘’Ils m’ont dit : ‘Cette fois-ci, ce n’est pas pour embarquer quelqu’un. On veut que tu fasses un papier pour demander pardon au président de la République’. Je leur ai dit que j’allais réfléchir. C’est ainsi que j’ai demandé des conseils auprès de mes grands de l’UFGD. Certains m’ont dit que si c’est la condition pour me sortir de prison, même s’il faut appeler Alpha Condé papa, il faut le faire pour sortir’’, poursuit-il.

Grenade assure qu’il n’a jamais été abandonné par l’UFDG de Cellou Dalein Diallo pendant qu’il était en prison. ‘’Le parti ne m’a jamais abandonné. Je sais dans quoi j’étais. Lorsque j’étais en prison, ma maman Hadja Halimatou m’envoyait à chaque de fois de l’argent en prison et c’est à Dixinn qu’elle-même préparait de la nourriture pour moi’’, indique Boubacar Diallo.

Pathé BAH, pour VisionGuinee.Info

00224 621 77 38 52/bahpathe17@gmail.com

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info