Accueil » Société » Le ministre la Sécurité ordonne aux policiers d’arrêter de racketter les usagers de la route

Le ministre la Sécurité ordonne aux policiers d’arrêter de racketter les usagers de la route

Installé dans ses fonctions la semaine dernière, le ministre de la Sécurité et la protection civile, le général à la retraite Bachir Diallo a pris contact jeudi avec les chefs des services relevant de la direction générale de la police nationale.

La rencontre a connu la présence des directeurs centraux, du directeur régional de la police de Conakry, des commissaires centraux du grand Conakry et des commandants des Compagnie mobile d’intervention et de sécurité (CMIS).

Le ministre Bachir Diallo a détaillé à ses interlocuteurs missions urgentes dévolues aux services. Lors des échanges, il a annoncé l’interdiction des arnaques auxquelles se livrent des agents de la police routière.

Il a également pris le soin d’interdire les doubles et triples files dans la circulation, les arnaques dans les commissariats centraux et urbains ainsi que les attroupements des demandeurs de passeport dans la cours du ministère de la Sécurité et de la protection civile.

Des instructions fermes ont été données aux chefs des services concernés de lui soumettre des propositions pour l’exécution des missions dévolues à son département.

Lors de sa prise de fonction la semaine, le général à la retraite Bachir Diallo a laissé entendre que ‘’la tâche qui nous attend est immense, mais pas impossible. Il ne faut pas ignorer que nous avons passé plus d’une décennie au cours de laquelle le maintien de l’ordre était musclé et tournait parfois au sang a constitué la mission presqu’exclusive de ce département. Cela ne devrait pas être le cas. Nous devons changer cela’’.

Il s’est engagé à faire du ministère de la Sécurité le meilleur département du gouvernement de transition. ‘’Je sais que je vais faire des jaloux. Mais je vous garantis qu’on y arrivera. Pour cela, on va faire un travail méticuleux qui va constituer à faire dans un premier temps un état des lieux de la police nationale et de la sécurité en Guinée. On va se donner un délai qui n’excèdera un mois pour accomplir cette première tâche’’, a-t-il conclu.

Salimatou BALDE, pour VisionGuinee.Info

00224 662 78 58 57/salimbalde91@gmail.com

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info