Accueil » Interview » Sa démission du RPG qualifiée de non-événement, Djamilah Nénékhaly dénonce ‘’l’immaturité politique’’de Nantou Chérif

Sa démission du RPG qualifiée de non-événement, Djamilah Nénékhaly dénonce ‘’l’immaturité politique’’de Nantou Chérif

La semaine dernière, l’ancienne ministre Nantou Chérif Konaté a qualifié de non-événement la démission de l’ancienne secrétaire administrative des sections RPG Arc-en-ciel de Belgique et d’Europe. Nénékhaly Djamilah brise le silence et répond à son ex-patronne, coordinatrice nationale du RPG Arc-en-ciel. Une réponse du berger à la bergère dans un entretien qu’elle a accordé à VisionGuinee. 

VisionGuinee : Mme Nénékhaly Djamilah, vous étiez la chargée de la communication de la coordinatrice nationale du RPG Arc-en-ciel. Vous avez récemment officialisé votre démission du parti. Une démission qualifiée de non-événement. Que répondez-vous ? 

Nénékhaly Djamilah : En fait, c’est par un coup de hasard que je me suis retrouvée au service de Hadja Nantou Chérif Konaté. J’ai été parrainée successivement par deux amis dont je préfère taire les noms. J’ai mis trois mois avant d’accepter de rejoindre l’équipe de madame la coordinatrice du RPG Arc-en-ciel. Cette dernière était à l’époque totalement isolée par ses amis politiques qui l’avaient lâchée. Des complots s’ourdissaient contre elle. A l’époque, je n’étais pas du tout impliquée dans la vie militante. Que j’entende ensuite dire que je fleurete entre le RPG et l’UFDG alors que j’avais rejoint le RPG Arc-en-ciel, pour moi, c’est un signe d’immaturité politique de la part de Hadja et également un signe de non citoyenneté. Si l’allusion est faite pour des raisons de parenté, d’amitié ou d’affinité avec des membres des camps adverses, je suis au regret de constater que la dame Hadja Nantou elle par contre, n’a que ses amis au sein de son unique parti politique et non en dehors de cette sphère.

Au-delà de vos fonctions de chargée de communication auprès d’elle, vous étiez également la première secrétaire administrative de la coordination RPG Arc-en-ciel d’Europe. Pourquoi, selon vous, on minimise votre départ des rangs de l’ancien parti au pouvoir ?

Cette dame ne doit pas oublier que nos adversaires sont nos frères, parents, amis et non nos ennemis. Quand je pense que dans notre pays, on joue sur la fibre éthnique et qu’il y a donc mieux à faire que de s’occuper de ma personne, mais je m’interroge franchement. Moi par contre, j’ai eu la chance de développer assez tôt depuis mon très jeune âge déjà, une certaine liberté d’expression et de choix surtout qui m’amène également à respecter ceux des autres. Je ne suis pas née de la dernière pluie, ni de la dernière instruction pour accepter de faire du militantisme aveugle. Un militantisme opposé dans ses réalités, aux valeurs d’un parti politique.

Je revendique mon appartenance à la 25ème heure, mon appartenance à un militantisme progressif. Quant à Hadja Nantou Chérif Konaté, elle fait encore partie des rangs d’un groupuscule de leaders politiques totalement fermés sur les réalités de la vie de la cité. Je me souviens comme réponse à un conseil de ma part lui demandant la désignation d’une autre personnalité du parti ou une élection à l’interne, j’ai eu droit à des moqueries de sa part, devant toute une assistance. C’était chez elle à la maison, je m’en souviendrais toujours. Comment voulez-vous alors qu’elle fasse attention aux dires d’une militante comme moi, qui l’a servie avec dévotion, elle qui a été sourde aux mises en gardes d’enfants de son pays, à toute une population qui criait un non au troisième mandat.

Devant de nombreux militants et responsables au siège du parti, elle a déclaré que vous n’étiez pas connu du public et que votre départ ne lui faisait ni chaud, ni froid. Qu’en dites-vous ? 

Comment cela se fait-il, alors que j’y occupais des fonctions pour une personne pas connue ? Un document antidaté a été émis au lendemain de ma démission. Personnellement, cette lettre antidatée qui date d’ailleurs d’une année, je l’ai découverte sur les réseaux sociaux. Un courrier qui ne m’a jamais été envoyé mais qui a surgi dès que j’ai annoncé ma démission. Alors si pour eux, j’ai été renvoyée ou chassée, c’est peut-être parce que je me suis insurgée contre un troisième mandat. Les preuves, je les détiens encore. Des preuves écrites lorsque j’avais dit que j’étais contre le troisième mandat Alpha Condé.

Ce qui s’est passé à la conférence de presse ou pseudo assemblée générale du RPG, est une reproduction du scénario d’une salle de classe où une maîtresse pose une question à ses élèves, qui répondent en chœurs. Si la réponse va à l’encontre de la leçon enseignée, on est sanctionné. Autant se garder alors de déplaire.

J’ai accompagné Hadja Nantou Chérif depuis 2015 dans mes fonctions de chargée de sa communication avec Souleymane Doumbouya et un autre que tout le monde connait de par les tribunes, des critiques qu’il avait eu à faire l’époque avant de rejoindre pour sa part, le parti politique RPG Arc-en-ciel.

Que voulez-vous que je dise de l’indélicate sortie contre moi, de Hadja Nantou Chérif à cette assemblée générale ou conférence de presse, sinon en rire tout simplement ? Je trouve dommage que parce qu’on veuille émettre ses idées au sein d’un groupe de travail, qu’on en soit empêché et qu’on envoie des personnes insulter, saper notre morale. Je trouve ça totalement abjecte. On ne connaît réellement en fait ses vrais amis, que lorsqu’on est dans des difficultés. En voilà une preuve.

Si elle dit que je ne suis pas connue au RPG, elle semble ignorer que j’ai été journaliste, d’abord à l’AGP, à la radio avant d’atterrir à la télévision nationale de 1984 à 1997. Avec un père responsable au même titre que le président Alpha Condé de la Fédération des étudiants d’Afrique noire en France (FEANF). L’institut de recherches scientifiques de Kindia, usuellement appelé Pastoria, mais en réalité dénommé Ibrahim-Basil Nénékhaly-Condetto Camara porte encore officiellement son nom (par décret). Quant à ma mère, elle est la première journaliste de Guinée. La première voix féminine, avant de migrer à Jeune Afrique dans les années 1970 Alors si on ne me connaît pas, on connait mes parents. Pour la petite histoire, ma mère a également été la secrétaire du mari de Hadja. Hadja semble également ignorer cela bien que cette dernière le lui ai rappelé.

Nénékhaly Djamilah, merci…

C’est à moi de vous remercier.

Par Abdoulaye Bella DIALLO, pour VisionGuinee.Info  

00224 628 52 64 04/abdoulbela224@gmail.com

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info