Accueil » Libre opinion » Privés de bourses d’études, les bacheliers lauréats des écoles franco-arabes écrivent au colonel Doumbouya…

Privés de bourses d’études, les bacheliers lauréats des écoles franco-arabes écrivent au colonel Doumbouya…

A son Excellence Monsieur le Président de la République ;
A son Excellence Monsieur le Premier Ministre ;
A Son Excellence Monsieur ministère de l’Éducation nationale et de l’Alphabétisation ;
Au Directeur de l’Office Nation de bourse d’Extérieur.

Excellence, dans la dynamique de la promotion de l’excellence dans le milieu scolaire et universitaire guinéen, qu’il nous soit permis de transmettre au premier Ministre son Excellence Mohamed Beavogui et au plus précisément au département de l’éducation, chers Responsables du système éducatif guinéen de vous adresser ce mémorandum pour exprimer notre incompréhension totale vis-à-vis de notre situation scolaire et universitaire.

En effet, nous sommes un collectif composé des lauréats 2021 des écoles franco-arabes en Guinée, nos engagements sont au-delà de toute espérance, de voir ce pays de sortir de l’ornière, en matière de l’éducation, en s’appuyant sur la quête de la performance au milieu éducatif national.

Force est de constater que malgré nos efforts, et celui des parents et autorités compétentes, que certains commis de l’Etat se manifestent à travers leurs positionnements de faire régresser ces différents efforts, en se basant sur une politique d’exclusion, sélectionnant d’autres guinéens, moins méritants au détriment des ceux qui méritent. L’Office national de bourse d’extérieure n’accorde plus de bourses aux lauréats issus des écoles franco-arabe.

Excellence, nous voudrions vous rappeler l’historique de notre situation au sein des écoles franco-arabes remonte de 2010 par rapport au retrait des bourses des lauréats, qui comme d’autres élèves doivent représenter notre pays dans les universités étrangères Maroc, Tunisie, pour une formation de qualité qui permettra la Guinée de faire face à toutes les concurrences sur le plan international.

Certains responsables se sont inscrits dans une logique d’exclusion des lauréats des écoles franco-arabe, depuis 2010, sans aucun fondement légal, nous estimons que c’est une injustice et un mépris vis à vis d’une grande composante de l’école guinéenne.  C’est ainsi que nous sommes résolument convaincus et profondément attachés aux mérites, pour dénoncer cette pratique nuisible aux guinéens et de réclamer nos droits les plus légitimes. Car nous savons que les lois guinéennes garantissent la bonne formation à tous, sans aucune exception, précisément ceux qui se distinguent pour être les futurs cadres- si Dieu le veut bien- pour représenter la Guinée dignement.

Oui, représenter dignement, notre engagement est grand pour ce pays, et son importance pour le développent est inestimable, pourquoi nous nous sommes inscrits dans la logique d’être parmi les meilleurs, qui peuvent participer au rayonnement de la science et de la culture en Guinée, et surtout de se former convenablement pour une participation majeure dans la construction de notre pays, pour qu’il soit fréquentable et respectable à traverse monde.

Après l’avènement des nouvelles autorités, nous sommes convaincus que nous serons rétablis dans nos droits, lesquelles promettent des nouvelles orientations pour toutes les Guinéens, nous avons compris dans votre détermination pour la quête d’une justice et un enseignement de qualité pour tous. Sur ce, l’éducation est l’endroit le plus privilégié pour donner une nouvelle orientation à notre pays.

Excellence, nous avons travaillé durant les 9 mois de l’année scolaire pour se hisser au sommet, vouloir nous priver de réaliser nos objectifs est synonyme d’une injustice sélectionnée, qui pourra sans doute désorienter certains, nous sommes rassurés à plus d’un titre que les autorités nouvelles seront contre cette décision d’une autre époque révolue, qui n’a nullement pas sa place dans notre société.

Avant de finir, permettez-nous de vous soumettre ces points revendicatifs :

  1. Un traitement équitable pour tous les élèves guinéens sans aucune distinction
  2. L’octroi des bourses aux lauréats des élèves franco-arabes de Guinée comme furent les années précédentes, à partir de l’année scolaire 2020-2021 (c’est à dire notre promotion qui est devant vous ici) ;
  3. Mettre en place les bibliothèques ou les manuels scolaires dans les écoles franco-arabes « primaires _collège _lycée » pour une formation de qualité ;
  4. Mettre à l’écart tous les promoteurs de cette pratique, qu’ils soient sanctionnés au prix de leurs injustices vis-à-vis des Guinéens.

Pour finir, nous reformulons nos vœux les plus précieux pour que Dieu accompagne les nouvelles autorités dans l’accomplissement de cette mission noble pendant cette période cruciale de notre pays, qu’IL assiste toutes les bonnes volontés pour une paix durable et un développement harmonieux au bénéfice des Guinéens.

Ensemble pour une éducation de qualité
Vive l’éducation guinéenne
Qu’Allah assiste ce processus de démocratisation de notre pays.

Pour le Collectif des Elèves Lauréats des écoles franco-arabes en Guinée 2021

Mohamed Issa CONDE
Président du Collectif
Premier de la République Sciences sociales.
Tel :  623 75 84 23

Mamadi KABA
Premier de la République Sciences Expérimentales
Porte-parole du Collectif
Tel :620 05 00 07

Conakry, le 12/11/2021

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info