Accueil » Annonces » Notre société face aux viols ou avortements : un défi permanent !

Notre société face aux viols ou avortements : un défi permanent !

Vu le nombre très élevé de cas de viol dans nos prisons, notre société doit sérieusement se pencher sur ce délit qui est fortement puni par notre code pénal mais qui est parfois banalisé par certaines de nos mœurs.

De même, le sujet de l’avortement (désiré ou non désiré pour cause de grossesse non désirée par des filles ou des femmes mariées ou non mariées) ne devrait plus être un sujet tabou dans notre société et dans nos cultures car, cet acte à haut risque, qui est différent de viol, mérite aussi des instructions approfondies par nos ONGs de défense des droits des femmes, nos officiers de police judiciaire et nos juges d’instruction pendant leur enquête ou jugement pour ne pas parfois diluer des cas d’avortement dans des cas de viols ou les deux à la fois. Les peines et les intentions de ces deux délits sont différents de même que les conséquences pour la victime.

Nous devons prochainement accepter d’en parler ouvertement en famille, à la mosquée, à l’église, dans nos tribunaux mais aussi avec les professionnels de la santé qui sont parfois obligés d’agir dans la clandestinité avec tous les risques associés à leur décision d’opérer un avortement ou non pour des raisons humanitaires ou de pécules.

Nous regrettons fortement la mort de notre bien aimée sœur M’Mah Sylla et présentons nos condoléances à sa famille. Pour la justice que nous réclamons, nous encourageons la défense et la partie civile à aider la justice guinéenne à accélérer la procédure et à ne dire que le droit dans ce dossier sensible et cela quelques soient nos opinions, la médiatisation, les pressions extérieures de l’opinion ou cette issue malheureuse de la maladie de la victime. De même, chaque leader d’opinion devrait aussi laisser la justice agir en toute indépendance pour ne pas juger le cas avant son jugement.

Que Dieu accorde son paradis à la sœur M’Mah Sylla mais aussi à toutes les femmes qui meurent en silence de viol ou d’avortement dans nos villages, dans nos quartiers et dans nos hôpitaux.

Keamou Bogola HABA

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info