Accueil » Société » Violences faites aux femmes : ‘’Ça doit s’arrêter à tous les niveaux’’, selon le ministre Bill de Sam

Violences faites aux femmes : ‘’Ça doit s’arrêter à tous les niveaux’’, selon le ministre Bill de Sam

Le 25 novembre de chaque année est consacré à journée internationale contre les violences faites aux femmes. Une occasion pour les acteurs qui œuvrent pour le respect des droits des femmes, de discuter des voies et moyens d’éradiquer ce fléau.

"

Invité à parler de ce sujet sensible, le ministre de la Culture, du Tourisme et de l’Artisanat a rendu un vibrant hommage aux femmes qui sont ‘’nos mères, nos éducatrices dans la plupart du temps dans les sociétés africaines. Elles sont présentes à tous les niveaux de notre vie. Elles sont là pour nous. Rien que pour cela, nous avons le devoir sacré de respecter les femmes’’.

Selon Alpha Soumah, plus connu sous le nom de Bill de Sam, ‘’beaucoup de choses se passent dans notre société traditionaliste qui a voulu se taire sur les inégalités. Aujourd’hui, on parle de violences faites aux femmes, mais en réalité elle commence très tôt dans nos foyers, nos maisons. Elle commence par la domination du petit garçon sur sa petite sœur. La violence, c’est aussi le père qui rentre très fatigué, n’a pas supporté le poids que lui impose la rue, le travail, la société et qui se défoule sur sa femme ou sur les enfants. Cette violence-là évolue, elle va crescendo. Puis, à un moment donné, on est tous surpris que la femme en paye le prix fort. Cela doit s’arrêter à tous les niveaux. Il faut que tous les départements ministériels s’impliquent’’.

Pour le ministre Soumah, l’affaire M’Mah Sylla est la preuve éloquence de la récurrence des violences faites à la gent féminine. ‘’Ce n’est pas un cas isolé. Au moment où nous parlons, il y a encore des femmes qui sont victimes de cette même violence’’.

Il invite les uns et les autres à prendre le problème à bras le corps, tout en assurant que le président de la transition, Mamadi Doumbouya, est ‘’très affecté par cette histoire et a pris toutes les mesures nécessaires pour que la justice puisse pleinement jouer son rôle’’.

Alpha Soumah rassure que ‘’tout sera fait pour que ceux qui sont coupables de cela, répondent de leurs forfaitures’’ avant de souligner que ‘‘la violence faite aux femmes ne devrait plus être un thème à débattre. Ça devrait être quelque chose à bannir de nos sociétés. Nous devons savoir que la femme n’est pas faible, c’est un être sensible qui donne tout pour que la famille existe. Elle mérite le respect de tout le monde’’.

Le patron du département de la Culture, du Tourisme et de l’Artisanat exhorte ses compatriotes à œuvrer pour l’éradication des victimes faites aux femmes. ‘’Moi je m’engage à travers la culture et d’autres secteurs, à mettre tout en œuvre pour que ce message soit compris et pour changer les mentalités’’, promet-il.

Abdoulaye Bella DIALLO, pour VisionGuinee.Info  

00224 628 52 64 04/abdoulbela224@gmail.com

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info