Accueil » Politique » Durée de la transition, organisation des élections : la classe politique veut discuter avec la junte militaire

Durée de la transition, organisation des élections : la classe politique veut discuter avec la junte militaire

A l’issue d’une série de rencontres les 18, 22 et 24 novembre, les acteurs politiques ont décidé vendredi de continuer à œuvrer pour créer une synergie d’actions. L’objectif, selon Dr Ousmane Doré du Mouvement national pour le développement (MND), est d’amener les partis à s’unir autour d’une plateforme pour engager le CNDR dans la marche d’une transition apaisée et inclusive.

"

Durée de la transition, organisation des élections

L’ancien argentier de l’Etat estime que les acteurs de la classe politique ont réussi à relever en partie le défi de la désignation de leurs 15 représentants pour le CNT.

Il annonce que les différentes plateformes politiques ont décidé d’adresser une correspondance aux autorités de la transition pour leur signifier leur volonté de répondre à l’appel au rassemblement lancé par le président du Comité national du rassemblement pour le développement (CNRD), Mamadi Doumbouya.

‘’Nous avons le devoir de nous rassembler. Nous allons demander dans cette lettre qu’il y ait un pont, une sorte de cadre de dialogue permanent à la classe politique de faire des recommandations judicieuses sur tous les sujets concernant la bonne transition’’, dévoile l’ancien argentier de l’Etat.

‘’Lors de la réunion, nous avons esquissé des thématiques y compris sur la durée de la transition, la question des audits, le fichier électoral, les textes constitutionnels. Bref, toutes les questions sur lesquelles la classe politique va avoir un avis et échanger avec le CNRD pour trouver les points de convergences’’, précise Dr Doré.

A l’entendre, les acteurs politiques souhaitent dialoguer avec la junte militaire sur l’ensemble des ‘’activités qui doivent régir la transition. Il n’y a pas de dogme là-dessus. Nous allons discuter sur les activités et de façon consensuelle, nous arriverons à une date optimale que nous proposerons. Mais ce n’est pas une obstination. Il faut voir quelles sont les activités que la classe politiques va endosser avec le CNRD y compris la question de la refonte du fichier électoral, des préalables pour des élections transparentes. Nous allons y veiller et de tout cela découlera une durée optimale que nous allons proposer’’.

Il assure que la réunion de ce vendredi est le point de départ d’une série de rencontres. ‘’Ceux qui ont cru que la classe politique constitue le problème de la Guinée, doivent réviser leurs analyses. Il est clair qu’il n’y a pas les 180 partis à cette rencontre. Mais notre objectif, c’est de réunir tout le monde’’, souligne-t-il.

L’ancien ministre des Finances rassure que la plateforme en cours de création est ouverte à l’ensemble des acteurs de la classe politique guinéenne sans distinction aucune.

‘’Nonobstant les frustrations que nous avons eues dans la répartition des 15 sièges, nous pensons que le train est en marche et qu’on peut le prendre à n’importe moment. Nous espérons que lors de notre prochaine rencontre, nous aurons la grande majorité de la classe politique guinéenne’’, conclut-il.

Salimatou BALDE, pour VisionGuinee.Info

00224 662 78 58 57/salimbalde91@gmail.com

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info