Accueil » Société » Maison centrale de Conakry : sur plus de 1000 prisonniers, seuls 200 ont été jugés ou condamnés

Maison centrale de Conakry : sur plus de 1000 prisonniers, seuls 200 ont été jugés ou condamnés

Pour s’enquérir des conditions de vie et de travail des professionnels du droit exerçant dans les juridictions et celles des détenus dans les prisons guinéennes, la ministre de la justice et des droits de l’homme a entamé depuis le 24 novembre des visites du terrain.

"

Le périple de la garde des sceaux s’est poursuivi ce weekend à la maison centrale de Conakry. Dans la plus grande prison du pays Fatoumata Yarie Soumah et sa délégation ont constaté de visu les conditions dans lesquelles les prisonniers sont détenus. Le constat révèle que sur au moins 1200 détenus, seuls 200 ont répondu de leurs actes devant une juridiction.

‘’En premier lieu, ce qui sort de cette visite, c’est le nombre exagéré de la population carcérale à la maison centrale de Conakry. Nous avons toujours en moins dans cette enceinte un minimum de 1200 détenus dont seulement 200 condamnés ou jugés. Tous les autres sont des prévenus’’, regrette l’inspecteur général des services judiciaires.

Face à cette situation carcérale, Elhadj Mamadou Dian Souaré indexe ‘’la démission ou le mauvais comportement de certains de nos collègues’’.

Poursuivant, il souligne la présence de mineurs à la maison centrale de Conakry. ‘’Il y a beaucoup de situations de mineurs qui peuvent être réglées par une ordonnance de placement sous contrôle. On peut remettre les mineurs à leurs parents. La loi l’autorise’’, renseigne-t-il.

Aux dires d’Elhadj Souaré ‘’la nouvelle ministre [de la justice et des droits de l’homme] a à cœur de corriger toutes ces imperfections’’.

Lors de sa prise de fonction le 3 novembre, la ministre de la Justice Fatoumata Yarie Soumah s’est engagé à mener ‘’les reformes tendant à la consolidation du respect des droits fondamentaux de la personne et de l’Etat de droit dans notre pays, la facilitation de l’accès à une justice de qualité pour le justiciable’’.

Parmi ses priorités figurent également le renforcement de l’indépendance de la justice, la modernisation de l’institution par la mise en place d’infrastructures et d’équipements propices à assurer son meilleur fonctionnement et son efficacité, la lutte contre la corruption et l’impunité’’.

Boussouriou Doumba, pour VisionGuine.Info

00224 622 989 711/boussouriou.bah@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info