Accueil » Politique » Makanera émet des doutes sur le colonel Doumbouya et Cie : ‘’Je ne suis pas du tout rassuré’’

Makanera émet des doutes sur le colonel Doumbouya et Cie : ‘’Je ne suis pas du tout rassuré’’

L’ancien ministre de la communication assure qu’il commence à douter de la bonne foi du Comité national du rassemblement pour le développement (CNRD). Alhousseine Makanera estime que la junte militaire pose des actes contraires aux textes et lois de la République. 

"

Makanera émet des doutes sur le colonel Doumbouya et Cie

Lors de sa prestation de serment, le colonel Mamadi Douboumya a inscrit sur la liste de ses priorités la refondation de l’Etat, la rédaction d’une nouvelle Constitution, la lutte contre la corruption, la réforme du système électoral, la refonte du fichier électoral, l’organisation d’élections libres, crédibles et transparentes et la réconciliation nationale.

Le leader du Front national pour le développement (FND) estime que la refondation d’Etat est un vaste chantier.

‘’La refondation de l’Etat, c’est trop pour moi. Refonder, c’est faire une transformation en profondeur de l’Etat. Mais quand je regarde premiers actes posés par le CNRD, je reste dubitatif. Je ne suis pas du tout rassuré’’, déclare Alhousseine Makanera.

Il ajoute qu’il a l’impression que le colonel Mamadi Doumbouya et son entourage ignorent le véritable rôle du pouvoir exécutif.

‘’Il faut qu’on définisse le rôle de l’exécutif. Ce rôle n’a l’air d’être compris par ceux qui nous gouvernent. L’exécutif veut dire exécuter les lois qui ont été votées par l’assemblée nationale et les décisions de justice, des cours et tribunaux. A chaque fois que je vois des membres du gouvernement poser un acte, c’est comme si ce sont eux qui légifèrent’’, ajoute-t-il.

Dans « On refait le monde », l’ancien député enseigne aux nouvelles autorités du pays qu’il faut toujours se baser sur les textes et lois avant de prendre une décision.

‘’Il faut que les ministres se rendent compte que la Guinée ne les appartient pas. Dans les actes qu’ils doivent prendre, prendre il faut toujours se référer à la loi’’, conclut-il.

Aissatou DIALLO, pour VisionGuinee.Info

00224 621 82 08 53/aissatou.diallo@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info