Accueil » Société » Manifestation des travailleurs de la Soguipah à Diécké : ‘’Nous sommes en train de souffrir’’

Manifestation des travailleurs de la Soguipah à Diécké : ‘’Nous sommes en train de souffrir’’

Les travailleurs de la Société guinéenne de palmiers à huile et d’hévéas (Soguipah) sont en colère. Pour revendiquer l’amélioration de leurs conditions de vie et de travail, ils sont descendus mardi dans les rues de Diécké, localité relevant de la préfecture de Yomou, pour répondre à l’appel de leur syndicat.

"

Contacté au téléphone par VisionGuinee, Adrianne Maomiy, responsable de la mobilisation des grévistes, a évoqué les raisons qui poussent les travailleurs de la Soguipah à exprimer leur ras-le-bol sur la place publique.

‘’Avec les difficultés que traversent les travailleurs de la Soguipah, nous avons pris l’initiative d’aller en grève pour réclamer nos droits. Le préavis a été déposé au niveau de direction générale, parce qu’il fallait respecter le délai de 6 jours avant la grève. Jusque-là, aucune négociation n’a été entreprises. Nous sommes donc sortis aujourd’hui dans la rue pour exige un changement du système’’, martèle-t-il au bout du fil.

Avant de déclencher la grève, notre interlocuteur assure que ‘’nous avons saisi les autorités compétentes afin des inviter à se pencher sur les problèmes des travailleurs de la Soguipah. Nos conditions de travail sont précaires, les salaires ne sont pas payés à temps. On n’a pas aucune garantie de paie. Même 13e mois qui est un droit a été supprimé. Les travailleurs ne sont pas assurés’’.

Sur les antennes d’un média local, le ministre de l’Agriculture, Mamoudou Nagnalen Barry, s’est engagé à prendre le dossier à bras le corps afin d’éviter un enlisement de la crise. Selon M. Maomy, ‘’le ministre n’a fait qu’une déclaration. Nous l’avons entendu dire que d’ici à la fin de la semaine dernière, la paie allait être faite. A date, aucun travail n’a été payé’’.

Le syndicaliste exhorte les nouvelles autorités à avoir une oreille attentive pour les employés de la Soguipah. ‘’Nous voulons que la Soguipah soit une entreprise responsable’’, revendique-t-il, précisant que ‘’nous ne sommes pas contre un individu. Nous sommes contre un système parce que la crise dans laquelle nous sommes a été créée expressément. L’entreprise étant en production, on a du mal à comprendre comment elle peut être en crise’’.

Salimatou BALDE, pour VisionGuinee.Info

00224 662 78 58 57/salimbalde91@gmail.com

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info