Accueil » Politique » Durée de la transition : un proche de Dalein demande à la CEDEAO ‘’d’accorder un peu de temps’’ au colonel Doumbouya

Durée de la transition : un proche de Dalein demande à la CEDEAO ‘’d’accorder un peu de temps’’ au colonel Doumbouya

L’ancien président de la délégation spéciale de Kindia, Abdoulaye Bah de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) estime que le délai de six mois imposé à la junte par la Communauté économique de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) est minime pour organiser des élections transparentes en Guinée.

"

En séjour en Gambie au nom de l’UFDG de Cellou Dalein Diallo, l’ex-prisonnier politique d’Alpha Condé assure que l’arrivée du colonel Doumbouya est une chance pour la Guinée.

‘’C’est Dieu qui a envoyé le colonel Mamadi Doumbouya pour les guinéens. D’ailleurs, nous remercions Alpha Condé d’avoir créé les forces spéciales, parce qu’en dehors ce groupement, personne ne pouvait enlever Alpha Condé du pouvoir sauf Dieu’’, indique Abdoulaye Bah en langue pular.

‘’L’UFDG, Cellou Dalein Diallo, la population, tout le monde s’est battu. Plus de 50 personnes ont été tuées par balles. Donc si Dieu envoie le colonel Doumbouya, nous ne pouvons que le remercier. Nous remercions le colonel Doumbouya de nous avoir débarrassés d’Alpha Condé dont le régime a réprimé et tué de nombreux guinéens’’, ajoute-t-il.

Ce proche de Cellou Dalein Diallo indique à la CEDEAO qu’en six mois, la junte ne peut refonder l’Etat pays et œuvrer pour un retour à l’ordre constitutionnel.

‘’Le colonel a engagé beaucoup de reformes. Il a nettoyé la police, la fonction publique, la douane. Nous fondons un grand espoir. Nous lui demandons de réorganiser le pays, notamment la justice afin que les auteurs des crimes soient débusqués et jugés’’, indique M. Bah.

‘’Pour faire tout cela, le délai de six mois est petit. Il y a une grande mafia dans l’administration guinéenne.  Pour s’en débarrasser, cela va prendre du temps. Nous voulons une transition réussie. Il ne faut pas que six ou huit mois après la transition, que notre pays retombe encore dans les anciennes pratiques. Il faut lui donner le temps d’engager des réformes’’, ajoute-t-il.

Abdoulaye Bah affirme que le colonel Doumbouya a besoin de temps pour ‘’tout ce qui a été détourné soit restitué, qu’il refonde l’administration, la police et l’armée pour qu’après les prochaines élections, le prochain président civil ne soit pas affaibli par l’ancien système. Donc en six mois, ce n’est pas possible.  La CEDEAO doit lui accorder un peu de temps’’.

Pathé BAH, pour VisionGuinee.Info

00224 621 77 38 52/bahpathe17@gmail.com

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info