Accueil » Annonces » Lansana Kouyaté : ‘’la Guinée doit cesser avec les pratiques mafieuses’’

Lansana Kouyaté : ‘’la Guinée doit cesser avec les pratiques mafieuses’’

Lansana Kouyaté, leader du Parti de l’espoir pour le développement national (PEDN) salue la création de la Cour de répression des crimes économiques et financiers (CRIEF) par le président du Conseil national du rassemblement pour le développement national (CNRD).

"

L’ancien Premier ministre Lansana Kouyaté assure que la Guinée a besoin d’institutions comme la Cour de répression des crimes économiques et financiers(CRIEF) pour mettre fin à la corruption dans notre pays.

‘’C’est justement ce qu’on recherche. Des structures qui permettent de fermer la soupape ouverte, béante de la corruption, des infractions économiques et financières’’, indique-t-il.

Le président du PEDN affirme qu’il est plus que temps que notre pays se débarrasse de ses anciennes pratiques.

‘’Tout Etat doit s’adosser à la justice. Pour la création de la CRIEF, je dis bravo a CNRD. C’est une bonne initiative qu’il faut encourager, parce que la Guinée doit cesser avec les pratiques mafieuses’’, se réjouit M. Kouyaté.

Créée par ordonnance du président Mamadi Doumbouya, la CRIEF est chargée de réprimer les infractions à caractère économique ou financier. Sont constitutives d’infractions économiques et/ou financières jugeables par cette juridiction les infractions relatives aux finances des personnes morales de droit public, celles dont la réalisation est susceptible d’affecter négativement l’ordre public économique, celles qui constituent une atteinte grave et massive à la santé publique et à l’environnement et celles définies dans l’acte uniforme OHADA relatif aux sociétés commerciales et aux groupements d’intérêt économique.

La CRIEF est désormais l’institution qui statuera sur des affaires  relatives aux soustractions et détournements commis par les agents publics dont la somme est égal ou supérieur à un milliard de francs guinéens; la corruption des agents publics nationaux, étrangers et internationaux ; la corruption dans la passation, l’exécution et la passation des marchés publics ; la corruption dans le secteur privé ; les infractions relatives à la direction, à l’administration ou au contrôle des établissements publics, administratifs et des entreprises publiques  ou semi-publiques.

Elle est également habilitée à statuer sur des affaires relatives aux délits des fonctionnaires qui se sont ingérés dans les affaires ou activités incompatibles avec leurs fonctions ; les vols, extorsions, escroqueries, lorsque la valeur des biens est égale ou supérieure à un milliard de francs guinéens.

Pathé BAH, pour VisionGuinee.Info

00224 621 77 38 52/bahpathe17@gmail.com

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info