Accueil » Politique » L’association des victimes du camp Boiro exige le retrait du nom de Sékou Touré de l’aéroport de Conakry

L’association des victimes du camp Boiro exige le retrait du nom de Sékou Touré de l’aéroport de Conakry

La décision du président de la transition de l’aéroport international de Conakry passe mal chez l’association des victimes du camp Boiro. En conférence de presse samedi, les membres de cette structure ont invité le colonel Mamadi Doumbouya à revenir sur sa décision.

"

“Nous sommes consternés et choqués par le dernier décret du président du CNRD rebaptisant l’aéroport international de Gbessia par le nom Ahmed Sekou Touré”, déclare Abdoulaye Conté, président de l’association des victimes du camp Boiro.

“Nous le sommes pourquoi ? Parce que le premier président de la Guinée indépendante, bien qu’étant un des héros  de l’indépendance, mais son côté tyran a marqué la Guinée pour toujours. Nous parlons d’un tyran qui laisse derrière lui des millions de victimes dans des fosses communes”, martèle-t-il d’un ton ferme.

Il se demande “comment la Guinée peut-elle oublier son histoire ? Comment peut-on se comporter face à la mémoire  de notre pays. La dernière décision du président du CNRD vient faire passer aux oubliettes les victimes. Ce décret vient  banaliser les victimes”.

A l’avènement du colonel Mamadi Doumbouya au pouvoir, il assure que “nous avons cru que nous allions vers un rassemblement effectif. Mais son dernier  décret est un décret de division, un décret  qui nous alarme. La seule chose que l’association des victimes demande aujourd’hui, c’est le retrait pur et simple du nom de Sekou Touré”.

L’association des victimes du camp Boiro exhorte le président du CNRD à revenir sur son decret, précisant au passage que “tout homme peut commettre des erreurs. Nous pensons que le président Doumbouya n’a pas consulté”.

Abdoulaye Conté appelle le CNRD et ses membres à faire “preuve du sens du devoir républicain afin que ce décret soit retiré. C’est la demande forte que nous formulons. Et nous sommes prêts  à poursuivre ce combat jusqu’à ce que décret soit retiré”.

Pathé BAH, pour VisionGuinee.Info

00224 621 77 38 52/bahpathe17@gmail.com

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

One comment

  1. Alifa kone avait dit qu’il reprend la Guinée là où le criminel sekou l’avait laissée. Ce doumbia lui ne parle pas mais agit. Tampis pour nous comme nous n’avons pas d’hommes courageux pour prendre le pouvoir depuis 63 ans !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info