Accueil » Politique » Ousmane Kaba : ‘’Sékou Touré a tué plus de malinkés que de peulhs’’

Ousmane Kaba : ‘’Sékou Touré a tué plus de malinkés que de peulhs’’

La polémique née de l’attribution du nom du président Ahmed Sékou Touré à l’aéroport international de Conakry ne finit pas d’enfler. Invité lundi des Grandes gueules, l’ancien argentier de l’Etat, Dr Ousmane Kaba, assure que la décision du colonel Mamadi Doumbouya est tout à fait normale. Extraits.

"

‘’Sékou Touré a tué plus de malinkés que de peulhs’’

« En Guinée, les blessures n’ont pas été soignées. Nous sommes dans ces blessures de l’histoire qui font des convulsions de temps en temps et font que des gens perdent complètement la boussole. Qu’est-ce qu’il y a de plus naturel que de donner le nom de l’aéroport au président qui a donné l’indépendance à la Guinée ?

On a l’aéroport Modibo Keita au Mali, Senghor au Sénégal, De Gaule en France, Houphouët Boigny en Côte d’Ivoire. Pourquoi il y a tant de réactions ?  C’est parce que tout simplement, le pays a été mal guéri de ses blessures. Nous fuyons toujours notre histoire sans l’assumer. Nous ne rétablissons jamais la vérité alors que la Guinée a été blessée tout le temps.

On se rappelle de cette fameuse agression de 1970, il n’y pas de jugement objectif. Les 4 et 5 juillet 1984, il n’y a pas eu de jugement. Les évènements de 2006-2007 du temps du général Lansana Conté, il n’y a eu jamais eu de jugement. Il faut qu’on arrête et que les guinéens acceptent de voir la vérité. Si on n’accepte pas ce qui s’est passé, on ne situera pas les responsabilités. Tout le problème, c’est de situer les responsabilités. Nous avons toujours enterré les dossiers. Après, ça nous rattrape toujours.

Beaucoup d’évènements se sont passés en Guinée. Ça ne nous empêche d’assumer notre histoire, d’avoir l’aéroport Ahmed Sékou Touré, d’avoir un boulevard Diallo Teli. Il faut qu’on accepte les évidences de l’histoire. C’est au gouvernement de rouvrir les dossiers et dire la vérité. Tant qu’on ne le fera pas, la Guinée ne sera pas en paix avec son passé. Chacun déforme l’histoire à sa guise, raconte l’histoire en tirant la couverture sur lui. Tant que ça va continuer, on aura toujours mal.

Ayons le courage de regarder en face notre histoire. L’histoire guinéenne est très déformée. Savez-vous que Sékou Touré a tué plus de malinkés que de peulhs ? Combien de jeunes guinéens le savent-ils ? On a refusé de regarder l’histoire de la Guinée en face. Renseignez-vous.

Sékou Touré, celui qui l’a le plus traduit, c’est l’histoire Baba Kaké quand il a parlé du héros et du tyran. Sékou Touré a une face a donné l’indépendance à la Guinée. Il symbolise la dignité de l’Afrique pour le combat qu’il a mené. C’est un des grands combattants. Dans cette période d’après-guerre, il y a eu d’énormes pressions sur la Guinée. Des privations, des embargos, des naufrages diplomatiques, toutes sortes de pressions sur de jeunes gens qui n’étaient pas préparés.

Il faut qu’on campe l’histoire et qu’on dise la vérité. Nommer un aéroport au nom du président Ahmed Sékou Touré, c’est tout à fait normal ».

Par Salimatou BALDE, pour VisionGuinee.Info

00224 662 78 58 57/salimbalde91@gmail.com

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info