Accueil » Société » Hadja Andrée Touré dément Robert Sarah : ‘’le domaine des cases de Bellevue appartient à mon mari’’

Hadja Andrée Touré dément Robert Sarah : ‘’le domaine des cases de Bellevue appartient à mon mari’’

Le cardinal Robert Sarah a fustigé la destination du colonel Mamadi Doumbouya de restituer les cases de Bellevue à la famille de l’ancien président Ahmed Sékou Touré. Le prélat dit à qui veut l’entendre que ce domaine appartient à l’église chrétienne.

"

Selon l’ancien archevêque de Conakry, le domaine abritant les cases de Bellevue n’appartient ni à Hadja Andrée Touré, ni à son défunt mari. ‘’Le 1er septembre 1961, Sékou Touré a confisqué le domaine du Séminaire de Dixinn qui est un Bien de l’Eglise, pour construire les villas Syli destinées à accueillir les hôtes de marques et y organiser des événements solennels, telles que les réceptions du 31 décembre’’, révèle-t-il dans homélie du 29 décembre à la cathédrale Sainte-Marie.

Il n’en fallait pas plus pour pousser l’ancienne Première dame de la République à sortir de son silence. Elle soutient mordicus qu’Ahmed Sékou Touré a acquis ce domaine bien avant son accession à la magistrature suprême du pays.

‘’Le cardinal Robert Sarah a dit une chose qui n’est pas juste et raconte des histoires. Qu’il m’excuse, mais ce sont des mensonges. Le domaine des cases de Bellevue appartient bel et bien à mon mari. Il a acheté ce domaine quand il était maire. C’était avant même l’indépendance avec feu Elhadj Mamadou Fofana. C’était un dépotoir d’ordures. Quand il a eu des moyens, il y a construit des maisons’’, explique Hadja Andrée Touré.

‘’C’était un dépotoir d’ordures. J’y ai cultivé du riz (…). Le domaine appartient bel et bien au président Ahmed Sékou Touré qui l’a acheté avant l’indépendance. Il faut que cela soit clair. Il a construit sur ce domaine avec ses propres moyens avant même qu’il ne soit président de la République’’, ajoute-t-elle dans « On refait le monde ».

L’ex-Première dame de la République apprend que son époux n’est pas du genre à exproprier des domaines.

‘’Quand il a acheté le domaine, il est resté un moment avant de construire les cases de Bellevue qui ont été confisquées après sa mort par l’Etat guinéen. Je n’avais même pas le droit de rentrer dans la cour. Je suis saluée des hôtes un jour, on m’a dit que je ne pouvais accéder à la cour. Je croyais que les gardiens postés à la porte ne me connaissaient pas. Je me suis présentée, ils m’ont dit que je ne peux entrer. J’ai tout accepté parce qu’on ne s’attachait pas aux biens matériels’’, relate-t-elle.

Aissatou DIALLO, pour VisionGuinee.Info

00224 621 82 08 53/aissatou.diallo@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

One comment

  1. journalistes voila un bon travail d’investigation, faites votre travail, faites des investigations et trouvez qui ment; les faits ne sont pas lointains. simple!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info