Ultimate magazine theme for WordPress.

L’instauration de la démocratie en Guinée: une préoccupation du centre FECPA

Le ‘’Centre Femme Citoyenneté et Paix’’(FECPA) a animé une conférence de presse ce mercredi 17 avril 2013 à la maison commune des journalistes. Objectif, aborder la question de l’instauration d’une réelle démocratie sous le thème  »Dialogue politique : Approches du Centre FECPA.

Dans une déclaration lue par la directrice de cette structure, Mme Michelle Sona Kondouno, a indique que: « Nous sommes des citoyens donc nous avons le devoir d’apporter notre contribution à l’instauration d’une réelle démocratie dans notre pays. Nous sommes convaincus que le processus du dialogue doit être exhaustif à multiples niveaux. C’est ce qui motive notre implication sous cette forme ».

Poursuivant sa communication Michelle Sona Koundouno souligne en ces termes « En tant que société civile, c’est une possibilité pour nous de nous mandater pour pouvoir parler de la paix comme des structures de droits humains. Nous nous disons que nous n’avons pas besoin de quelconque organisation pour parler de la paix. L’Etat doit avoir une idée inclusive de toutes les entités socioprofessionnelles notamment la jeunesse, la femme. La République de Guinée est depuis toujours connue par la diversité de ces groupes ethniques. Ces différents groupes ethniques ont toujours cohabité au point de connaitre de nos jours une mixité ethnique résultant des mariages exogamiques, contractés par des familles aux cultures et langues différentes ».

Pour Mme Michelle Sona Koundouno, « ces derniers mois, nous observons que le tissu social en Guinée se fragilise de plus en plus. Car la confiance entre voisins a disparu ». Selon elle, « le souci de la paix et de construction d’un réel Etat de droit est relégué au second plan. Cette dérive menace gravement l’unité nationale et la cohésion sociale.» Ajoutant: « En tant que citoyen, soucieux de renforcer le tissu social, nous ne devons pas accepter de rentrer dans le jeu politique en cautionnant le manque de dialogue démocratique entre hommes politiques. Nous ne devons également pas encourager l’absence de vérité, d’objectivité et de déstabilisation de la vie sociopolitique, économique de notre pays », a-t-elle laissé entendre avant de souligner « aucune Guinée n’étant possible sans l’union et la fusion de toutes ses composantes ».

Appelant à l’unité nationale, la directrice du centre Femmes, citoyenneté et paix soutient que la mobilisation pour la consolidation de la paix le jour du scrutin doit être faite et de façon continue. « Nous allons à la rue pour sacrifier des jeunes. Je ne suis pas prêt à exiler tout simplement parce que je n’ai pas parlé de la paix » a déclaré Mme Koundouno.

Pour Mamadou Moussa Baldé, porte-parole du cadre de concertation,  la Guinée est un pays extraordinaire. Car précise-t-il, notre pays est l’un des rares de la sous-région qui n’a pas connu une guerre civile. Mais, prévient-il, « nous devons faire beaucoup attention

Le centre FECPA bénéficie, selon ses responsables, d’un financement pour cette année du gouvernement fédéral américain.

Boussouriou Doumba, pour Visionguinee.info
00224 66 90 54 16

Place this code at the end of your tag:

Les commentaires sont fermés.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info