Ultimate magazine theme for WordPress.

A quand une sortie effective dans la logique du va-nu-pieds politique ?

0

IMG_65760895035368[dropcap]U[/dropcap]n balbutiement à tous les niveaux ! La nomination du premier ministre qui est vu comme technocrate monsieur Youla est quelque part comme une lueur d’espoir pour les guinéens. La toile a abrité toutes sortes de commentaires tant tôt guidés par les sentiments que par l’objectivité. Le guinéen se projette dans des imaginations quelque fois fantasmagoriques à vouloir « danser avant la musique ».

Fantasmer, rêver, songer sont des choses dans lesquelles le guinéens est ultra champion. C’est bien de l’apprécier d’ailleurs cela peut l’aider dans le sens de le booster mais le surestimer alors qu’il n’a encore rien fait, il ne faut pas tout de même le sous estimer car son potentiel peut être intéressant peut être.

Voici, ce que moi je voudrais réduire encore quelques ministères voire même supprimer d’autres. C’est le cas de l’éducation ou il y a trop de demi-savants malheureux qui ont géré l’enseignement pré-universitaire, professionnel ainsi que celui supérieur. Et si on supprimait les autres en les transformant en direction pour qu’en fin que nous ayons seulement le ministère de l’Education nationale pour réduire les dépenses de l’Etat.

Ajouté à cela la sélection des ministres devrait se baser sur le critère de compétence et non sur le plus grand griot. Des ministres comme Makanéra, Naité, Bantama, plus jamais cela en Guinée. Des ministres en manque de relations et de méthodes de travail scientifique.

La création de ministère de réconciliation nationale est non utile, c’est plutôt de la poudre aux yeux. Au lieu de créer une direction de réflexion pluridisciplinaire qui est plus efficace, le gouvernement confie la tâche de réconciliation à l’Imam et le Prêtre qui ont travaillé là-dessus pendant cinq années en vain.

Les responsables religieux, je ne minimise pas leur capacité, mais ils ne sont pas suffisamment outillés à lutter contre la division sociale. Il faut même éviter cette option pour ne pas créer un conflit de plus qui sera plus d’ordre religieux. Pourquoi je pense à une équipe pluridisciplinaire, c’est parce que le guinéen connait son problème, mais il refuse de l’admettre.

J’ai une attitude ethnocentrique mais je n’admets jamais que je souffre de l’ethnocentrisme. Par exemple quand ces ministres seront nommés chacun va essayer de voir si son ethnie est représentée au lieu de voir si ceux qui sont nommés sont capables et s’ils méritent.

Ainsi, le guinéen se noie dans une marée insensée qui dominée par les passions brûlantes et la haine contre l’autre puisqu’il ne nous ressemble pas finit par gagner les cœurs des narcissiques orientés par des pensées sataniques.

Voici où la marche à l’aveuglette teintée de préjugés et d’étiquettes contre l’autre peut aboutir et avec cet état de fait le connaisseurs-ignorants qui ignore son ignorance se glorifie.

Baldé Elhadj Ousmane

Licencié de Sociologie des Organisations au Centre Universitaire de Labé et étudiant en master à l’Internationale Université Islamique de la Malaisie.

*Ce contenu n’engage pas VisionGuinee ©

Place this code at the end of your tag:
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info