Ultimate magazine theme for WordPress.

Accusé de racheter des pneus usés à Kaloum, Baidy Aribot répond à ses détracteurs : ‘’J’ai bien fait…’’

0

[dropcap]U[/dropcap]ne vaste opération de collecte de pneus usés a été lancée à Kaloum, centre administratif et des affaires de la capitale Conakry. La devanture du domicile du vice-gouverneur de la Banque centrale, Baidy Aribot, sert de lieu de stockage à ces pneus.

L’ancien député de Kaloum, accusé d’avoir racheté ces pneus à 24h de la manifestation du FNDC, ne s’est pas terré derrière un silence absolu. ‘’J’ai bien fait. Ceux qui disent que je rachète des pneus usés se sentent dans une situation de faiblesse et d’incapacité de mener à bien leur mission apocalypse. Moi qui suis né et qui ai grandi à Kaloum, vous me voyez racheter des pneus usés ?’’, cherche-t-il à savoir.

Quand il lui est demandé d’où viennent ces pneus usés, entassés devant sa concession, l’ex-secrétaire exécutif de l’UFR répond : ‘’Ce sont jeunes à qui ils [les opposants] ont remis 200 mille francs guinéens qui ramènent ces pneus eux-mêmes. Demandez-leur, si un seul jeune dit que je lui ai remis un seul franc, je démissionne de mon poste et je quitte la vie publique. On me respecte à Kaloum, je ne fais que préserver la commune des affres de la violence publique’’.

‘’Tant que je peux préserver ma patrie de la division et de la haine, je le ferai à n’importe quel prix. Je prône la paix en demandant aux jeunes de ne pas bruler des pneus sur le goudron qui coute cher à l’Etat. Je leur demande de refuser d’entrer dans des jeux politiques politiciens. Parce que la Guinée a besoin de paix, d’unité et de stabilité’’, ajoute-t-il dans un entretien à VisionGuinee.

Baidy Aribot indique aux membres du FNDC qu’ils ‘’ne peuvent pas défendre la constitution en donnant des moyens à des loubards pour semer des troubles. On ne peut pas non plus continuer à parler tous les jours de politique dans ce pays. Les guinéens doivent avoir d’autres chats à fouetter’’.

Le vice-gouverneur de la Banque centrale affirme que le mouvement FNDC est composé de ‘’soi-disant cadres qui ont occupé de hautes fonctions et qui connaissent les réalités de ce pays. Mais au lieu d’encourager les jeunes à se former, ils les incitent à aller bruler des pneus dans la rue’’.

Ciré BALDE, pour VisionGuinee.Info
00224 664 03 14 04/cire.bade@visionguinee.info

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info