Ultimate magazine theme for WordPress.

Aliou Bah prévient que les guinéens s’opposeront à tout glissement de la transition : ‘’Même si on tue certains, d’autres vivront et continueront’’

1

Nous allons nous battre pour que la transition du CNRD prenne fin en décembre 2024. Qu’ils comprennent que les guinéens sont debout’’. Ces propos sont du président du Mouvement démocratique libéral (MoDeL), Aliou Bah, mettant en garde la junte militaire contre tout glissement du chronogramme de la transition.

‘’J’ai dit au chef de la junte que les guinéens sont debout. Ceux qui se sont battus contre le troisième mandat et qui ont contraint Alpha Condé à être là où il est aujourd’hui (…). Si les militaires avaient le courage de le dégager, ils auraient pu le faire avant. Il a fallu que des guinéens se battent pour que les militaires aient le courage de faire le coup d’Etat. Les guinéens sont là et sont regardants. Ils n’ont pas disparu et on ne peut les faire taire ni les étouffer. Même si on tue certains, d’autres vivront et continueront de se battre’’, prévient Aliou Bah.

Il demande à l’ensemble du peuple de Guinée de se mobiliser pour la barrer la route à toute initiative visant à faire glisser le chronogramme de la transition. ‘’Ce n’est pas contre un individu ni une communauté. C’est pour l’intérêt de la Guinée. La Guinée ne peut pas continuer à être la mauvaise exception en Afrique’’, souligne-t-il.

Le leader du MoDeL estime que si la junte ne manquait pas de volonté politique, en 3 ans, ‘’on aurait pu avoir une constitution, un fichier électoral, un organe de gestion des élections et au moins des élections communales. Au lieu d’organiser des élections locales, on nomme des délégations spéciales pour manipuler les gens à la base’’.

Il dit à qui veut l’entendre que ‘’le CNRD a eu le temps qu’il faut. Ils l’ont utilisé pour faire ce qu’ils ont voulu. Les guinéens sont aujourd’hui plus misérables qu’ils ne l’étaient avant. Nous manquons de tout.  Il n’y a pas de perspectives. On nous étouffe de partout. Non seulement, ils ne savent pas gouverner, parce que la place des militaires, c’est dans les camps, mais qu’ils laissent au moins les guinéens élire leurs dirigeants qui peuvent résoudre les problèmes du pays’’.

Abdoulaye Bella DIALLO, pour VisionGuinee.Info

00224 628 52 64 04/abdoulbela224@gmail.com

Place this code at the end of your tag:
1 commentaire
  1. Mamadou Boye SOW dit

    Ce message est un appel à la mobilisation et à la vigilance des Guinéens face à toute tentative de dérive ou de manipulation de la part de la junte au pouvoir. Le Président Aliou Bah met en garde contre les risques de prolongation de la transition et souligne l’importance de mettre en place rapidement des institutions démocratiques pour permettre des élections libres et transparentes. Il dénonce également la misère et le manque de perspectives actuels et critique l’incapacité des militaires à gouverner efficacement. Il appelle donc à l’union de tous pour défendre l’intérêt supérieur du pays.
    Et pour y arriver, nous devons resserrer le rang

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info