Ultimate magazine theme for WordPress.

Après la libération du journaliste Jamal Pendessa, ses avocats n’excluent pas l’option d’un pourvoi en cassation

0

Après plus d’un mois en prison, le secrétaire général du Syndicat des professionnels de la presse de Guinée (SPPG) a recouvré sa liberté mercredi à l’issue d’un procès en appel au cours duquel il a été condamné à 3 mois d’emprisonnement assortis de 1 mois et 6 jours avec sursis. 

De nombreux syndicalistes présents sur les lieux ont manifesté leur joie après l’annonce prononcé du verdict par la juge Hadja Fatou Bangoura.

Son avocat, Maître Gabriel Faya Kamano apporte des clarifications à cette décision de la Cour d’appel de Conakry. “Il a été condamné au temps mis. Nous, nous estimons que la décision est rendue en violation de la loi”, fustige-t-il.

L’homme de droit estime que pour “le condamner à un mois et quelques jours, il faut qu’il commette une infraction. M. Pendessa n’a commis aucune infraction. C’est pourquoi nous avons toujours plaidé toujours non coupable de la première instance jusqu’en appel”.

De l’avis de Me Kamano, “le fait qu’il retourne à la maison est une bonne chose. Mais le fait de le condamner au temps mis et de salir son casier judiciaire est une mauvaise chose”.

La défense de notre confrère ajoute que “nous allons nous entretenir avec notre client pour que nous décidons avec lui d’exercer le pourvoi en cassation contre l’arrêt de la Cour”.

Abdoulaye Bella DIALLO, pour VisionGuinee.Info

00224 628 52 64 04/abdoulbela224@gmail.com

Place this code at the end of your tag:
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info