Ultimate magazine theme for WordPress.

Après l’installation de la CRIEF, l’Etat promet une guerre ‘’sans état d’âme’’ contre les voleurs de la République

0

Après l’installation de la CRIEF, l’Etat promet une guerre ‘’sans état d’âme’’ contre les voleurs de la République [dropcap]L[/dropcap]es membres de la Cour de répression des infractions économiques et financières (CRIEF) ont été officiellement installés vendredi dans leurs fonctions à Conakry. Devant le Premier ministre Mohamed Beavogui, ils se sont engagés à réprimer les infractions à caractère économique ou financier.

Le président de la Cour de répression des infractions économiques et financiers (CRIEF), Noel Koulémou, a affiché la volonté de sa juridiction à travailler avec détermination, courage et opiniâtreté dans la légalité contre la délinquance économique et financière.

Lui emboitant le pas, le procureur spécial près de la CRIEF, Aly Touré, a souligné que son institution va désormais ‘’sanctionner tous les bandits à col blanc qui ont spolié les biens de l’Etat et décourager toute personne pouvant éventuellement être candidate à la commission de ce genre d’infractions et ceux qui sont dans la vie publique’’ avant de rassurer que ‘’nous entendons mener ces opérations sans état d’âme’’.

Le Premier ministre a rappelé que la Guinée est ‘’un pays est riche qui a produit l’année dernière 4 milliards de dollars de chiffres d’affaires dans la bauxite. Ce pays est riche parce qu’il a fait près de 2 milliards de dollars de recettes. Mais il a fini l’année 2021 avec près de 5 000 milliards de dollars d’arriérés’’.

le Premier ministre Mohamed BeavoguiMohamed Béavogui estime que ‘’nous devons changer cela. Où est l’argent ? Pas dans nos écoles. Où est l’argent ? Pas dans nos hôpitaux, pas chez les plus démunis, pas dans nos routes, dans nos infrastructures’’.

‘’C’est pourquoi, votre rôle est important. Il faut que l’argent aille où il doit aller, c’est-à-dire au service du peuple de Guinée, de la construction de notre nation. Parce qu’en réalité, nous ne sommes pas une nation pauvre’’, indique-t-il aux membres de la CRIEF.

‘’Je ne peux que nous souhaiter de nous reprendre, de travailler dans la loyauté pour construire notre pays. C’est possible. Croyez-moi, c’est très possible. Nous avons passé les trois premiers mois à essayer de comprendre, nous n’avons peut-être pas tout compris’’, dit-il. Mais, rassure-t-il ‘’nous avions compris que vous de la CRIEF, vous devez être là. D’autres instruments suivront, les moyens seront mis en place, nous essayerons de redresser autant que possible, mettre les bases pour que la transition laisse à ce pays ce qu’il le faut pour avancer’’.

Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info

00224 622 989 711/boussouriou.bah@visionguinee.info

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info