Ultimate magazine theme for WordPress.

Augmentation des salaires : le mouvement syndical accepte la proposition de 35% du gouvernement

0

Le gouvernement et le mouvement syndical ont trouvé un terrain d’entente, évitant ainsi à la Guinée une nouvelle grève générale. Les autorités ont proposé une augmentation de 35% de la valeur du point d’indice et plusieurs autres accessoires de salaires.

La proposition du gouvernement a été approuvée ce mardi 14 novembre à l’issue de l’assemblée générale du mouvement syndical à la Bourse du travail. La nouvelle a été officialisée par Abdoulaye Barry, chef de la délégation syndicale qui a mené les négociations avec la partie gouvernementale et le patronat. Lisez.

« En matière de syndicalisme, c’est la concertation pour prendre une bonne décision. Si la base n’a pas la bonne information, elle risque d’être désormais. Nous avons expliqué à nos mandants l’impact des augmentations. Si le moins payé qui a l’indice de 840, pourra bénéficier d’une augmentation de près de 1 million en juillet 2025.

Nous avons demandé à nos camarades s’ils veulent qu’on laisse cela ? Ils ont dit non. Ce qu’il faut retenir, dès lors qu’ils ne veulent que nous laissons cela, nous allons nous retrouver avec le gouvernement pour essayer de finaliser la rédaction du protocole d’accord afin de signer pour que dès janvier 2024, qu’on puisse avoir une augmentation de 20% d’abord. L’indemnité de logement va augmenter de 113 000 à 450 000 francs guinéens. L’indemnité de transport va passer de 312 800 à 450 000 GNF. A partir de juillet 2024, on va appliquer 5%. En décembre 2024, on va appliquer 5% et en juillet 2025, on va appliquer les autres 5%.

Il faut retenir que nous avons pu décrocher pour les stagiaires de la RTG en vue de leur engagement à la fonction publique. Nous avons accepté d’aller signer l’accord.

Pour le secteur privé, le patron guinéen a accepté de négocier à partir de janvier 2024. Les centrales syndicales vont pouvoir négocier pour les travailleurs qui sont dans les entreprises privées qui n’ont pas de syndicat. Ces travailleurs sont là durant des années sans bénéficier même de 1% d’augmentation. Nous avons désormais une arme pour négocier pour eux ».

Par Salimatou BALDE, pour VisionGuinee.Info

00224 662 78 58 57/salimbalde91@gmail.com

Place this code at the end of your tag:
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info