Ultimate magazine theme for WordPress.

Bah Oury dénonce la gouvernance d’Alpha Condé : ‘’le niveau de détournement des deniers publics est extrêmement élevé’’

0

[dropcap]L[/dropcap]e président de l’Union des démocrates pour la renaissance de la Guinée (UDRG) dénonce la corruption et les détournements de deniers publics. Bah Oury reste convaincu que toutes les recettes de l’Etat ne vont pas dans les caisses du trésor public.

L’ancien ministre de la réconciliation nationale estime que les dirigeants du pays manquent de volonté politique pour la relance de l’économie.

‘’Nos recettes fiscales, une bonne partie ne va pas dans les caisses de l’Etat. Les recettes administratives, comme les loyers des bâtiments que l’Etat gère et autres, lorsque vous voyez ce qui est noté comme entrées au trésor, vous vous rendrez compte que c’est nettement insignifiant par rapport au patrimoine immobilier que l’Etat possède’’, regrette Bah Oury.

Normalement, dit-il, ‘’il y a des lois, des procédures qui définissent la direction des entrées. Mais pourquoi ces entrées vont à gauche ou à droite ? Il faut stopper cela. Il faut imposer que tout aille tout droit dans la caisse centrale. Mais si on autorise que certaines choses aillent à droite ou à gauche, il va de soi que les contrats de performance ne concerneront que ce qui va directement dans les caisses de l’Etat’’.

En ce moment, poursuit l’opposant, ‘’ce sont les consommateurs qui vont renflouer les caisses avec l’augmentation des taxes. Et la charge financière va reposer sur les populations’’.

Le président de l’UDRG assure qu’il est de la responsabilité du gouvernement de mettre fin au détournement des deniers publics. ‘’En 2018, le Premier ministre disait qu’il y avait 6000 milliards de détournements des deniers publics. Ce qui n’est pas une petite somme. Fondamentalement, le niveau de détournements des deniers publics est extrêmement élève dans notre pays’’, regrette M. Bah.

‘’Même l’état de nos routes, c’est parce que l’argent qui doit financer la réfection des routes n’est pas utilisé là il faut. Donc on peut se poser la question où est passé le Fonds d’entretien routier’’, indique l’opposant.

‘’Pourquoi les ressources disponibles ne sont pas suffisantes ? C’est parce que, peut-être, on a utilisé ce qu’il fallait pour faire l’essentiel : organiser les trois dernières élections, distribuer des sommes importantes par la fenêtre pour acheter des consciences. On s’est endettés en 2020 de manière excessive et aujourd’hui la facture est sur la table’’, analyse l’ancien banquier.

Pathé BAH, pour VisionGuinee.Info

00224 621 77 38 52/bahpathe17@gmail.com

Place this code at the end of your tag:
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info