Ultimate magazine theme for WordPress.

Bah Oury, futur Premier ministre ? ‘’Il faut changer certains joueurs pour amener un second souffle’’

0

Une rumeur faisant état de son arrivée prochaine à la tête de la Primature s’est propagée comme une traînée poudre sur la toile, Le président de l’Union des démocrates pour la renaissance de la Guinée (UDRG), Bah Oury a été amené à réagir.

L’ancien ministre de la réconciliation nationale fait remarquer que la décision de faire appel à ses compétentes pour diriger le gouvernement revient au président de la transition. Extraits…

‘’Je suis flatté par les élans de sympathie et de vœux de me voir assumer des responsabilités nationales. Je remercie Dieu et tous ceux qui, pendant de longues années, ont contribué à baliser le chemin et à nous permettre d’être là aujourd’hui. Ce n’était pas facile mais par la grâce de Dieu, on avance (…).  

Ce que je vais dire en toute simplicité, c’est qu’au lieu de changer à chaque fois, le colonel Doumbouya doit assumer les lignes de conduite de la politique pour le retour à l’ordre constitutionnel. Il faut un leadership ferme et déterminé pour que le reste des corps sectoriels du gouvernement et des ministères fassent correctement leur travail avec des délais et la rapidité nécessaire. 

L’expérience a montré ces derniers temps que là où le colonel Doumbouya n’a pas une implication directe, ça a tendance à traîner. D’où la nécessité que la gestion de la transition politique, c’est-à-dire, tout ce qui concerne la mise en œuvre du chronogramme, soit aussi une priorité présidentielle au même titre que les infrastructures constituent une priorité présidentielle. Ça, c’est une partie importante.

Le reste dépend de ceux qui dirigent. Ce sont eux qui choisissent les membres du gouvernement, ce sont eux qui savent avec qui ils pourront travailler avec bonne intelligence. Là, ce n’est pas de notre ressort. Un gouverneur est là pour servir le pays et le peuple de Guinée dans le cadre d’une opération politique pour un retour à l’ordre constitutionnel. Il faut que la représentation des personnes pour que chaque communauté nationale se rende compte que le gouvernement de la transition est le sien. Cela permettrait d’amener la confiance, de redonner de l’élan.

Dans une équipe, pour un match de football de 90 minutes de jeu, à un moment, il faut changer certains joueurs, non pas parce qu’ils ont démérité, mais parce qu’ils sont peut-être fatigués. Il faut redonner de l’élan pour amener un second souffle pour que le reste de l’équipe puisse conduire la fin du match de manière victorieuse. Et cela, c’est le colonel Doumbouya qui est, en principe, le capitaine qui doit prendre ses responsabilités de manière nette, claire et ferme pour mener la Guinée dans ce qu’on a cherché depuis longtemps’’. 

Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info

00224 622 98 97 11/boussouriou.bah@visionguinee.info

Place this code at the end of your tag:
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info