Ultimate magazine theme for WordPress.

Bah Oury met le doigt sur la plaie : ‘’En dehors du football, les autres fédérations semblent être oubliées’’

0

Introduites à la Primature par le ministre de la jeunesse et des sports, Bogola Haba, qui milite pour une harmonisation des instances sportives, les 37 fédérations nationales ont échangé avec le chef du gouvernement ce jeudi 18 avril pour impulser un nouvel élan au secteur du sport en Guinée.

Face au chef du gouvernement, les fédérations sportives nationales ont égrené les problèmes auxquels elles font face au quotidien.

‘’Les infrastructures et les équipes sportives manquent d’une manière curiale. Nous avons des présidents dont les ordres de mission ne sont pas payés. Les entraîneurs ne sont pas payés. On ne paye plus les cotisations internationales. Le budget du département des sports ne représente même pas 1% du budget national. Les subventions sont nécessaires. Toutefois, nous sommes honorés à plus d’un titre par ces échanges. Cela prouve à suffisance votre volonté d’avancer avec toutes les entités pour le développement de notre très cher pays’’, indique Ben Daouda Nansoko, président du Comité national olympique et sportif guinéen.

Devant les instances dirigeantes des fédérations sportives guinéennes, le Premier ministre assure que le secteur du sport mérite d’être ‘’profondément assaini avec l’ensemble des fédérations pour qu’on puisse évaluer les besoins conséquents. Le budget, c’est l’expression de la volonté politique. Et cette volonté politique doit être anticipée. A partir de là, on peut estimer les besoins en conséquence. Il faut qu’on anticipe pour bien gouverner. Aussi, il faut  faire preuve de transparence et de rigueur’’.

Le locataire du palais de la colombe admet que ‘’nous savons tous, en dehors du football, les autres fédérations semblent être oubliées, voire négligées. C’est une réalité qu’on ne peut pas occulter’’.

‘’A partir du moment où une nation dit qu’on peut, que ce soit dans le domaine économique ou intellectuel ou dans d’autres domaines, ça redonne la confiance à tous qu’en se battant, en fournissant d’efforts, on peut y arriver’’, estime Bah Oury.

Le Premier ministre se dit plus que jamais convaincu que ‘’le sport contribue à la cohésion sociale, renforce le dynamisme gouvernemental dans la stabilisation d’un pays, dans l’émergence des valeurs républicaines et morales qui permettent de transcender toutes les barrières. A travers le sport, une nation peut renaître’’.

C’est pourquoi, il a tenu à exhorter chaque fédération de partager ses préoccupations et à soumettre ses propositions à la Primature. ‘’Les prévisions budgétaires que le ministère des sports doit avoir, doivent être élaborées avec une écoute de l’ensemble des fédérations, pour savoir ce qui est planifié dans six, sept à huit mois, pour qu’on puisse évaluer les besoins’’, dit-il.

Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info

00224 622 98 97 11/boussouriou.bah@visionguinee.info

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info