Ultimate magazine theme for WordPress.

Bah Oury : “Si on veut la paix, il faut lutter effectivement contre la corruption”

0

Le président de l’Union des démocrates pour la renaissance guinéenne (UDRG) estime que la mise en place de la Cour de répression des infractions économiques  et financières (CRIEF) par la junte militaire au pouvoir ne fait pas que des heureux. Bah Oury affirme que les régimes précédents n’ont pas eu le courage de s’attaquer à la lutte contre les détournements de deniers publics. 

L’ancien ministre de la Réconciliation nationale assure que pour instaurer la paix dans un pays, il faut lutter contre la corruption. 

“La principale réforme qui est engagée, c’est celle de la lutte contre la corruption et la récupération du patrimoine public de l’Etat. Donc ce que ceux qui en ont bénéficié dans la durée et qui ont accumulé dans ces circonstances, vont se sentir concernés. Donc, l’action qui est engagée aujourd’hui a cristallisé une opposition entre le CNRD, son gouvernement et ceux qui sont interpellés par la CRIEF”, indique Bah Oury. 

Selon lui, “les gouvernements précédents n’ont pas eu le courage d’affronter ce problème. On vu des chefs d’Etat qui, pendant des années, piquaient une colère noire devant les médias pour condamner, mais sans aucune action. Donc le fait qu’il y ait eu des dirigeants qui ont pris leur courage à deux mains pour toucher du doigt les problèmes, cela est à saluer”.

Le président de l’UDRG estime que la CRIEF devrait s’inspirer des autres juridictions internationales pour mieux traiter les dossiers qui lui sont soumis.

« La mise sur pied de la CRIEF est une bonne chose. Maintenant, une nouvelle vour qui n’a pas une longue expérience sur ce genre de dossiers, il fallait à mon avis prendre des contacts avec des pays qui ont eu des expériences similaires avant que les choses ne se mettent en branle, pour avoir une coopération judiciaire et policière dans le processus de la traçabilité des opérations délictueuses qui se font un peu partout dans le monde. Parce qu’il y a des compétences qui peuvent être partagées », suggère-t-il.

Sélectionné pour vous :  Les internautes ne croient pas à une annonce du Premier ministre Mamady Youla

A l’en croire, « la Guinée aurait pu gagner. Mais ce n’est pas tard d’avoir une certaine forme de coopération à l’international pour mieux qualifier, professionnaliser et renforcer les dispositifs que la CRIEF est en train de prendre. Je pense que le processus ira en s’améliorant »,

Bah Oury dit à qui veut l’entendre que « le fait d’être au pouvoir, c’est ce qui donne les moyens d’un enrichissement illicite. Refuser l’alternance démocratique, la démocratie est lié à cette possibilité à travers un poste de s’enrichir impunément comme on l’a constaté.  Si on veut la paix, il faut lutter effectivement contre la corruption ».

Djiwo BARRY, pour VisionGuinee.Info

 00224 621 85 28 75/djiwo.barry@visionguinee.info 

Place this code at the end of your tag:
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info