Ultimate magazine theme for WordPress.

Ce coup de fil de Damantang Camara qui a permis à Dalein d’accéder au QG l’UFDG

0

[dropcap]A[/dropcap]près une semaine de séquestration, le gouvernement a levé le siège devant la résidence du président de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) à Conakry. Vendredi, Cellou Dalein Diallo et ses collaborateurs ont pu accéder à leurs bureaux à Hamdallaye après un coup du ministre de la Sécurité et la Protection civile, Damantang Camara.

Après s’être autoproclamé vainqueur du scrutin du 18 octobre, Cellou Dalein Diallo, de nouveau libre de ses mouvements, a accusé le président Alpha Condé d’avoir ordonné sa séquestration à domicile.

Il dénonce ce qu’il qualifie d’acharnement d’Alpha Condé contre sa personne, ses proches et militants. ‘’Cette violence exercée contre ma personne et cette destruction opérée dans mes bureaux n’avaient aucune base légale. C’est le sentiment d’injustice qui est une source de frustrations. Je suis frustré de voir mon pays sombrer dans une dictature. C’est la négation absolue du droit’’, déplore-t-il.

‘’Alpha Condé, pour faire passer le holdup up électoral qu’il a préparé, a décidé de déclencher une campagne de violences et d’intimidations contre le vrai vainqueur de cette élection et ses partisans’’, indique-t-il.

‘’Depuis mardi, nos bureaux étaient occupés. Ils sont venus en grand nombre sur les lieux avec une brigade mixte qui relève de la présidence, composée de gendarmes, de policiers et de bérets rouges. Ils ont forcé le portail,  les portes des bureaux et emporté des documents et ordinateurs qui les intéressent sans aucune base légale’’, proteste l’ancien Premier ministre.

Le principal challenger d’Alpha Condé affirme qu’il a fallu un coup de fil du ministre Damantang Camara pour qu’il puisse avoir accès au QG de l’UFDG.

Sélectionné pour vous :  Opposé à un 3e mandat d'Alpha Condé, il meurt des suites d’un arrêt cardiaque lors de la marche du FNDC

‘’Hier (29 octobre 2020), c’est à 21h que j’ai eu un appel du ministre de la Sécurité, Damantang pour me dire qu’à partir d’aujourd’hui je peux accéder à mes bureaux. Evidemment, la question que je lui ai posée c’est de savoir pourquoi tant de haine et de violences contre moi et pourquoi ces expéditions punitives dans mes locaux et dans mon domicile ? Bien entendu il n’avait pas de réponses’’, révèle Cellou Dalein Diallo, promettant de ne pas baisser la garde.

‘’Une plainte est déjà formulée, mais vous savez, l’Etat de droit,  c’est aussi la séparation et l’indépendance des institutions. Mais ici, tout relève du pouvoir exclusif d’Alpha Condé. C’est pourquoi, il n’y a pas d’Etat de droit. Si la justice était indépendante, elle n’aurait jamais toléré cela’’, déplore M. Diallo, avant de conclure : ‘’Pour le moment, on va se plaindre contre X, même si les agents en uniformes qui étaient là sont connus, leurs photos existent’’.

Pathé BAH, pour VisionGuinee.Info

00224 621 77 38 52/bahpathe17@gmail.com

Place this code at the end of your tag:
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info