Ultimate magazine theme for WordPress.

Ces hauts gradés de l’armée qui étaient contre le coup d’Etat du 3 avril 1984

7

Conte[dropcap]C’[/dropcap]est à Manéah où il était en poste à l’époque que l’actuel médiateur de la République a appris la mort du président Sékou Touré. L’info sera confirmé deux jours plus tard au capitaine Facinet Touré, au moment des faits, par le capitaine Amadou Kouyaté. 

Ce dernier l’annonce que les responsables du gouvernement et du bureau politique du parti au pouvoir peinent à s’entendre sur le nom du successeur du défunt. Le lendemain, raconte le général Facinet Touré dans ‘Archives de Guinée’, ‘’je suis venu au camp Samory Touré où j’ai trouvé que l’idée d’un coup d’Etat était dans l’air, mais rien n’était organisé. Il y avait Conté, Alsény Fofana, Jean Traoré, essentiellement […]. J’ai reparti les missions entre les officiers. J’ai donné corps au mouvement’’.

Pendant ce temps, le gouvernement et le bureau politique du Parti démocratique de Guinée (PDG), parti au pouvoir, eurent vent de ce qui se tramait au camp Samory Touré. ‘’Le 2 avril, on a été convoqués par le général Lansana Diané au camp Samory. Quand il est arrivé, il nous a dit : ‘le bureau politique et le gouvernement ont appris votre intention de faire un coup d’Etat, ils m’envoient vous en dissuader’’’.

Le général Diané de poursuivre : ‘’Aujourd’hui, chacun de nous est malade, chacun de nous a un pied dans sa tombe. Ne vous salissez pas les mains inutilement. C’est vrai qu’on ne s’entend pas d’abord sur le nom de celui qui va remplacer Sékou Touré, mais attendez qu’on vienne vous dire qu’on est fatigués, aidez-nous à nous entendre’’’

A en croire le général Facinet Touré, ‘’nous étions tellement sûrs de nous que l’idée du coup d’Etat n’était pas cachée. Mais quand le général Diané a parlé, ça nous a touchés, calmés. On a beaucoup de camarades qui ont dit à partir de ce moment-là qu’ils ne font plus partie. Nous étions 8 ce jour-là à avoir pris la parole après son intervention’’.

Poursuivant, il rappelle avoir été le premier officier à prendre la parole  pour répondre à la délégation gouvernementale. ‘’J’étais le premier à dire camarade ministre ‘nous sommes d’accord avec vous, nous avons écouté religieusement. La première condition [pour renoncer au coup d’Etat], retrouvez-vous et dites-nous qui va remplacer Sékou Touré. La deuxième puisque vous avez appris qu’on veut faire un coup d’Etat, qu’on en profite pas pour inquiéter qui que ce soit parmi nous. Un seul qui serait inquiété, les autres lui seront solidaires’’, narre-t-il dans Archives de Guinée.

Ainsi, explique-t-il, ‘’nos chefs, les généraux ont dit tout est bien qui finit bien. Le général Diané est allé transmettre la commission. Ils ont dit qu’on va organiser une marche, j’ai tapé la table. Marcher pour qui et pourquoi ? Les généraux me disaient jeune capitaine, ce que tu veux ne se passera jamais dans ce pays. Je leur ai dit on verra bien’’.

Après l’intervention du général Diané, certains militaires ont décidé de renoncer au coup d’Etat. C’est en ce moment, se souvient le général Facinet Touré que ‘’Lanciné Keita m’a dit de venir. On est montés au bureau de Conté où il a dit il ne faut pas qu’on se laisse berner, sinon les gens-là vont venir nous prendre et nous pendre. On lui a dit de rester vigilants, n’abandonnons pas’’.

Quelques heures plus tard, le colonel Lansana Conté et ses compagnons apprendront que des représailles étaient en train d’être préparés contre eux. Comme l’explique le général Facinet Touré en ces termes : ‘’Quand le ministre Diané est allé transmettre notre commission, il s’est trouvé parmi eux quelqu’un qui aurait dit les 8 qui sont intervenus, il faut les prendre et les pendre avant l’aube au pont 8 novembre pour éteindre toute velléité de coup d’Etat. Mais parmi eux, nous avions des oreilles, nous avons été informés. On s’est dit puisqu’ils veulent nous tuer, nous aussi, on va tuer beaucoup avant d’être tués’’.

Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info

00224 666 90 54 16/boussouriou.bah@visionguinee.info

7 commentaires
  1. Bangaly Traore dit

    General Facinet Toure ferme le kesse peul de ta chienne maman pute espece de batard criminel de sang des malinkes. General Facinet Toure Inga kesse ferme ta gueule

    1. Amadou tidiane dit

      Très bien dit le general

  2. abdourahamane bah dit

    Bangaly traore tue et. Malieen on se

  3. Amadou tidiane dit

    Bangaly n’insulte pas dans un débat soit respectue. Loin de te faire une leçon de morale la force doit rester aux argument solide bien fondé au lieu et place des injures

  4. Bangaly Traore dit

    General Facinet Toure le criminel de sang des malinkes ferme le sexe sale de ta chienne mere peul stp espece de batard. Voila Aujourd’hui un malinke President de la Republique de Guinee.. Votre haine contre les malinkes a donner le pouvoir a Notre ethnie. Il est temps fils de pute Facinet Toure de Ferme ta cchienne mere pute.

    1. sagesse dit

      J’avoue que tu es un vrai malinkè parce que c votre éducation de s’exprimer comme ça et c votre culture. la jalousie vous a poussé à détruire la Guinée . bonne fête bangaly traorè

    2. CIssé Mamady dit

      Peut on se respecter un peu au lendemain du carême ?

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info