Ultimate magazine theme for WordPress.

Changement constitutionnel : le peuple doit refuser d’être sacrifié pour les intérêts sordides d’une minorité mafieuse

0

[dropcap]L[/dropcap]es velléités de changement de constitution ne visent que la satisfaction de la boulimie du pouvoir d’un individu et d’un clan restreint d’opportunistes, de corrompus et d’incompétents. 

L’intérêt général de la nation n’est nullement l’ambition ciblée d’un changement constitutionnel pour doter la Guinée d’institutions représentatives, fortes et républicaines.

Le plan est connu d’avance, car il a été exécuté auparavant dans des circonstances malsaines. En 2001, les « sirènes révisionnistes » de l’époque avaient réussi à remettre en cause la Loi Fondamentale de 1990 qui fut pourtant, soumise à un referendum et adoptée par le peuple de Guinée. Cette constitution de 1990 avait apporté des changements majeurs depuis l’indépendance du pays, ouvrant notamment la voie au pluralisme démocratique et à l’organisation d’élections ouvertes à tous les niveaux.

Néanmoins, il faut se poser la question de savoir en quoi un referendum en Guinée confère-t-il une légitimité populaire à une constitution ? A quoi sert de demander l’approbation du peuple souverain dans le seul but d’en faire profiter une poignée d’assoiffés de pouvoir au détriment de la nation ?

En effet, on nous dit que la constitution actuelle n’est pas l’émanation du peuple, car n’ayant pas fait l’objet d’un referendum. Mais celle qui le fit, 29 ans auparavant et sur laquelle, Lansana Conte prêta serment, fut effacée lors d’une grotesque farce de referendum, pour perpétuer une présidence à vie d’un individu déjà affaibli, au crépuscule de sa vie et a l’approche de la fin de son dernier mandat présidentiel.

Pendant que les conséquences de ce holdup contre la démocratie continuent de hanter la vie de tout un peuple, devenu malléable par une classe politique aux visées obscures et incapable de relever les défis les plus pressants de notre société, revoilà les experts de la forfaiture et toutes sortes d’anciennes et de nouvelles « sirènes » prêts à répéter le même scenario.

Sélectionné pour vous :  Présidentielle 2020 : un nouveau vent de violences se prépare à souffler sur la Guinée

Malgré les innombrables sacrifices consentis pour l’instauration de la démocratie en Guinée, un président considère comme démocratiquement élu, de surcroit ‘’Professeur’’ de droit, sorti de la ‘’Sorbonne’’ tente d’être l’assassin de l’idéal républicain d’alternance paisible dans son pays.

La transformation d’Alpha Condé depuis qu’il est à la tête de l’Etat guinéen est tout à fait surréaliste! Le président Condé a montré des signes inquiétants d’inconstance, d’hypocrisie, de maladresse outrancière, d’ostracisme…dans l’exercice de sa fonction.

Pour une fois, le peuple de Guinée doit refuser d’être sacrifié pour les intérêts sordides d’une minorité mafieuse.

Almamy Kemo

Place this code at the end of your tag:
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info