Ultimate magazine theme for WordPress.

“Changes” de Tupac Shakur et la réalité guinéenne (Par Dr Sadou Diallo)

0

Changes (changement) de Tupac Shakur est un classique. Cette chanson du rappeur est un trésor pour tout un peuple aspirant à un changement. Bref, c’est une source de motivation et de prise de conscience.

En effet, en évoquant les conditions des noirs dans une Amérique ou le raciste sévissait, il a prodigué des conseils pour la génération future à ne pas refaire les mêmes erreurs comme eux ils l’ont vécu.

J’ai voulu à travers cette tribune m’inspirer de Tupac pour décortiquer un peu mes mots sur les maux dont souffre la société guinéenne. J’évoquerai tout simplement quelques versets de cette chanson dont les paroles décriraient la réalité guinéenne.

Ainsi, seuls quelques passages seront cités. Il ne s’agit pas d’un plagiat, mais du contenu du titre de la chanson que nous avons repris. Précisons que l’auteur de la chanson est bien Tupac Shakur. C’est ainsi que nous les avons écrits en italiques et en gras pour les différencier de nos arguments.

Lisons Tupac Shakur. Il dit :

« Je ne vois aucun changement quand je me lève le matin. Et que je me demande si la vie vaut d’être vécue, dois je me tirer une balle ? »

Ces mots résument la pensée de millions de guinéens qui ne savent plus sur qui compter pour les faire sortir de cette difficulté dans laquelle ils vivent. Les choses deviennent de plus en plus dures. Les autorités sont coupées des réalités que vit la population guinéenne. Il y a le désespoir total qui s’est installé pour une majorité des guinéens. Aucun espoir à l’horizon. C’est soit quitter le pays ou se suicider.

« J’en ai marre d’être pauvre et pire encore d’être noir ».

La pauvreté a atteint son paroxysme. Plus de 80% des guinéens vivent sous le seuil de pauvreté. Seule une minorité profite des richesses du pays, laissant le grand nombre dans la pauvreté. Ce qui peut pousser certaines personnes à renier même le pays. En se disant pourquoi être guinéen. J’aurais dû naître dans un autre pays riche ou on trouve de l’emploi et des salaires décents.

« Mon estomac me fait mal, donc je cherche un porte-monnaie à arracher »

Des jeunes se sont transformés en pickpocket dans les rues du pays à la recherche des gains faciles. Les vols ont atteint un niveau critique. C’est des braquages par-ci par-là. L’insécurité est grandissante.

« Appuyer sur la gâchette, tuer un noir (disons les manifestants comme exemple), c’est un héros »

Les tueries au cours des manifestations en sont des exemples. On ’est dans un État où la vie humaine est banalisée.

« Donner le crack aux enfants, tout le monde s’en fout »

La drogue kush ou zombie fait du ravage. Les autres drogues dures sont consommées partout. Et la jeunesse est laissée avec ce fléau qui fait des centaines des ravages.

Les mêmes conseils de Tupac Shakur sont transposables à la situation guinéenne

Il rajoute :

« Si nous ne partageons pas, nous devons commencer à faire des changements
Apprends à me voir comme un frère,
plutôt que de penser que nous sommes de lointains étrangers Et c’est ainsi que ça doit être »

La haine mal placée cause des problèmes raciaux (entre les ethnies) C’est le moment de nous soigner

« Nous devons faire un changement »

C’est le moment pour nous en tant que peuple (de Guinée) de faire des changements. Changeons notre manière de vivre

« Changeons notre manière de nous comporter les uns envers les autres »

Tu vois, l’ancienne manière ne fonctionnait pas. Donc, c’est à nous de faire ce qu’il faut faire, pour survivre ! 

Dr Sadou Diallo
Docteur en Droit public
Consultant en droits de l’Homme

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info