Ultimate magazine theme for WordPress.

Comment les routes peuvent-elles conduire à une croissance économique durable ?

0

Amené à répondre à cette interrogation, le patron du département en charge des infrastructures et des travaux publics affirme que le développement du réseau routier peut véritablement aider à booster l’économie d’un pays.   

Elhadj Gando Barry rappelle que ‘’la route est un levier pour le développement’’. C’est pourquoi, souligne-t-il, le président Mamadi Doumbouya a placé les infrastructures au cœur de la refondation.

‘’En tant que pilier 5 du programme de référence intérimaire, des ressources importantes ont été allouées au secteur des infrastructures et des travaux publics’’, explique le ministre Barry qui précise qu’aujourd’hui, ‘’le taux de croissance est en train d’augmenter. Et c’est une croissance durable’’.

Il ajoute que grâce aux routes nationales construites et les voies interurbaines, les échanges commerciaux augmentent, la mobilité est renforcée davantage. Ce qui induit un développement, une meilleure qualité de vie, des gains de productivité, de transport et des économies.

Selon le ministre des infrastructures et des travaux publics, ‘’c’est une tendance qui va améliorer le Produit intérieur brut (PIB) ainsi que la balance commerciale afin de donner un meilleur cadre de vie aux citoyens’’.

Dans leur quête de booster l’économie à travers le développement des routes, les autorités cherchent à améliorer le réseau transfrontalier, aux dires du ministre Gando Barry ;

‘’Nous avons lancé, il y a quelques mois, les travaux de construction de la route Boké-Dabiss. Nous sommes en train de finaliser la signature du contrat pour les travaux de Dabiss-Québo. Ce qui permettra de renforcer le niveau des échanges commerciaux sur cette zone’’, indique-t-il.

Il annonce que le financement de la Banque islamique de développement (BID) est très avancé pour la construction de la route Labé-Mali. Avec la BAD, souligne-t-il, ‘’on a toutes les assurances. Il en est de même pour la route Kankan-Mandiana jusqu’à la frontière. Il y a aussi le projet Lola- N’Zoo jusqu’à la frontière. On est à la dernière phase pour la levée des conditions sur le compte spécial. Ce qui permettra de parachever complètement cette route’’.

Ce n’est pas tout, loin de là. ‘’Nous avons inauguré la route Coyah-Farmoriah jusqu’à la frontière Sierra-Leone. Il y a beaucoup de projets qui vont être lancés ou parachevés en 2024. Cela permettra de renforcer les échanges commerciaux avec tous les pays de la sous-région’’, rassure le ministre Barry.

Abdoulaye Bella DIALLO, pour VisionGuinee.Info  

00224 628 52 64 04/abdoulbela224@gmail.com

Place this code at the end of your tag:
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info