Ultimate magazine theme for WordPress.

Communales du 04 février : une matinée « apaisée » à Conakry

0

[dropcap]C[/dropcap]e dimanche 04 février, les guinéens votent pour élire les maires des communes urbaines et rurales ainsi que les conseillers communaux dans les 342 circonscriptions du pays. Pour un scrutin apaisé, une Unité spéciale de sécurité des élections locales (USSEL) composée de plus de  22.000 agents est mise en place.

Objectif, sécuriser les grands carrefours ainsi que l’ensemble des bureaux de vote. D’un tour à Conakry, ces agents sont visibles.

Au rond-point de Bambeto, ils empêchent tout passage d’engins roulent  non muni de laisser-passer. Même constat au niveau de l’aéroport en passant par Tannerie et Cosa. Une mesure de sécurité adéquate à Matoto. “Ça se passe très bien pour le moment. On nous a placés au niveau des ronds-points mais  aussi aux bureaux de vote”, nous indique-t-on.

‘“Nous cédons le passage à ceux qui ont de laisser-passer, les bulletins de vote, les journalistes, les médecins. Par contre nous ne laissons pas passer ceux qui n’ont pas de cartes d’électeurs ou de lasser-passer. Même cas pour les taxis”, explique le brigadier Oscar Bilivogui de la protection civile.

Depuis le matin, se réjouit-il ‘’nous n’avons rencontré aucune difficulté majeure. Les citoyens respectent les règles établies. Seuls les conducteurs de taxi-motos nous posent problèmes’’. Pour le moment, rassure notre interlocuteur, ‘’les élections se passent dans une situation apaisée’’.

Boussoriou Doumba pour VisionGuinee.Info

00224 666 905 416/boussouriou.bah@visionguinee.info

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info