Ultimate magazine theme for WordPress.

Confrontations au procès du 28 septembre : ‘’il y a une sorte de concertation entre accusés pour ne pas se dénoncer’’

0

L’une des phases les plus importantes du procès du massacre du 28 septembre a débuté depuis lundi. Des confrontations caractérisées par de houleux face-à-face entre Toumba Diakité, Dadis Camara et Marcel Guilavogui, d’une part et entre Moussa Tiegboro, Marcel Guilavogui et Toumba Diakité, d’autre part. 

De la phase des confrontations, cet avocat de la partie civile s’attendait à ce que ‘’les uns et les autres réitèrent les propos qu’ils avaient tenus pendant la phase d’interrogatoire. Mais force est de constater qu’il y a certainement une sorte de concertation entre les accusés pour ne pas se dénoncer’’.

Maitre Alpha Amadou DS Bah précise que ‘’ce qui est important, c’est la compréhension du tribunal. Il y a ensuite YouTube. Le plus important pour nous, c’était de pouvoir poser des questions. Pour le reste, le tribunal est suffisamment outillé pour pouvoir comprendre si ces accusés étaient dans les bonnes dispositions de dire la vérité ou s’ils ont cherché à se protéger’’.

Selon cet avocat de la partie civile, ‘’la confrontation n’est pas forcément faite pour opposer les accusés. C’est de voir dans les contradictions si les propos qui avaient été tenus, seront réitérés ou non. C’est le but du jeu’’.

‘’Quoi qu’il en soit, on a compris la moralité de chacun d’entre eux et le tribunal sévira le moment venu’’, ajoute-t-il.

Abdoulaye Bella DIALLO, pour VisionGuinee.Info

00224 628 52 64 04/abdoulbela224@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info