Ultimate magazine theme for WordPress.

Crise au Sénégal après le report de la présidentielle : “C’est une période dangereuse et triste”, selon Bah Oury

0

L’ancien ministre de la réconciliation nationale Bah Oury assure que l’adoption par l’assemblée nationale du Sénégal du projet de loi visant à reporter la présidentielle au 15 décembre 2024, ne sera pas sans conséquence dans la région ouest-africaine.

Le président du parti Union des démocrates pour la renaissance de la Guinée (UDRG) regrette que les dirigeants de pays de l’Afrique de l’Ouest continuent de bafouer les principes démocratiques pour se maintenir au pouvoir.

“Décidément, depuis l’éviction du président Mohamed Bazoum du Niger en juillet 2023, l’Afrique de l’Ouest est plongée dans le cercle de feu où de les pratiques du pouvoir empruntent des voies décomplexées qui font fi des principes de l’Etat de droit”, rappelle Bah Oury,  avant de dénoncer la situation au Sénégal.

Selon lui, “la décision de l’assemblée Nationale du Sénégal de fixer les élections présidentielles au 15 décembre 2024 sans aucune base constitutionnelle avérée est une initiative lourde de conséquences pour la région. Le dernier mot reviendra sans doute à la Cour constitutionnelle et au peuple sénégalais”.

Pour le leader de l’UDRG, “c’est une période dangereuse et triste pour ceux et celles qui aspirent à voir l’Afrique sur les rails du progrès, de la démocratie et de la stabilité”.

Pathé BAH, pour VisionGuinee.Info 

00224 621 77 38 52/bahpathe17@gmail.com 

Place this code at the end of your tag:
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info