Ultimate magazine theme for WordPress.

Crise en Guinée : que faire pour en sortir ?

0

Notre pays va renaître et très bientôt, même si les douleurs et les désespoirs, du fait d’un manque de perspectives collectives se sont emparés de la gouvernance sous le CNRD.

Nous comprenons, naturellement, ces états d’esprit chez les uns et les autres, après avoir accepté et soutenu avec autant d’espoirs ou ambitions, d’émotions et de tolérance un pouvoir pris par les armes dans les larmes.

C’est évident, qu’en trois (3) ans de transition unilatérale et inique on peut s’offusquer et se reprocher d’avoir soutenu ou laisser libre chemin à un tel pouvoir, qui au bout cumulerait toutes les erreurs et bêtises de gestion de la chose publique que notre pays a enregistré, de son indépendance, voir même bien avant peut être, jusqu’au 05 septembre 2021.

Oui, autant les discours, les engagements et certains actes dans le feu de la prise du pouvoir étaient prometteurs, autant les ambitions d’enracinement désespéré du pouvoir sont dévastatrices. Ça se comprend bien sûr, avec des assassinats, des arrestations et des détentions sans fondements légaux ou justifiables sur la base d’actes de réformes, de cohésion et de progrès perceptible.

Oh ! Dieu le Très Miséricordieux, le tout Miséricordieux ! Partout, des incendies d’origines généralement méconnues, des catastrophes et des accidents mortels au quotidien sans aucune approche palliative et ni compassion de la part des autorités pour sécher les larmes et donner de l’espoir pour un avenir prometteur.

Oh ! Compatriotes (dignes filles et fils), chers partenaires sérieux de la Guinée, comment ne pas vous comprendre avec la dégradation continue des acquis en matière de services sociaux de base (eaux, électricité, santé, sécurité de proximité…), des pertes d’emplois et l’humiliation sous le poids de l’accumulation de la dette publique et la prolifération des accords dits de partenariats sans transparence, ni mandat du peuple.

Oh ! Hommes de Dieu et chers défenseurs de la dignité humaine, ne baissez pas les armes avec les libertés et droits constamment bafoués sous la seule expression de la force des armes, l’insécurité, la pauvreté et la corruption qui s’aggravent et détériorent au quotidien la confiance du citoyen et du peuple en l’Etat, tout en donnant l’esprit d’auto défense comme solution. Oui nous comprenons vos blessures qui vous rongent du for intérieur.

Oh ! Homme de droits et de lois, nous comprenons l’humiliation et la répression psychologique dont vous êtes objet avec la justice qu’on fait écarter constamment de la justesse, de l’objectivité Républicaine et de la proximité avec les justiciables.

Oh ! Chers compatriotes et partenaires qui croient à la démocratie comme mode de gestion de la cité par excellence, nous lisons votre sentiment de révolte avec le clanisme sur fond d’intérêts, la peur, l’angoisse, l’esprit revanchard et de règlement de compte qui s’emparent violemment des institutions et organes de la Transition.

Nous savons, qu’il arrive parfois, que des personnes vertueuses se demandent, si se sont des Guinéens sans vision, ni préparation, qui, après s’être emparés du pouvoir, sont tombés à bras raccourci dans les mains des lobbies économiques et géostratégiques avec la complicité et sous les appétits de Guinéens moins vertueux et sans esprit patriotique ?

Nous savons surtout, qu’avec cette situation très difficile de sentiments de trahison et de désespoir, voire même à la limite insoutenable, chaque Guinéen/ne et ami/e de la Guinée se demande que faire pour en sortir ?

Et alors, la recette est pourtant simple, à partir de l’instant qu’on se soi tous et toutes mis/es à l’évidence qu’il faut y mettre fin.

Ce faisant, sans haine de l’autre, ni ambition d’auto-promotion ou de concurrence déloyale au détriment de la solution, il suffit simplement que chacun/e se dise avoir une partie de cette solution quelque soit son statut actuel ou son passé. Et à partir de là, rechercher cette partie de solution en sa possession et l’investir sans crainte avec le sens de responsabilité et/ou d’esprit patriotique.

C’est ainsi que notre pays va renaître et très bientôt :

  1. Renaître pour sécher les larmes et soigner les douleurs;
  2. Renaître pour dissiper les peurs et les inquiétudes de ce qui a été notre passé ou la préservation de nos intérêts futurs ;
  3. Renaître pour capitaliser les acquis et
  4. Renaître enfin pour valoriser les potentialités au service du peuple et de ses partenaires crédibles, dignes d’une coopération de progrès continu pour les parties de façon juste et équitable.

La Guinée peut vaciller par moment, mais ne basculera jamais et saura toujours se relever avec force de toute situation difficile.

Abdoul Sacko
Coordinateur National des Forces Sociales de Guinée
Acteur de la Société civile

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info