Ultimate magazine theme for WordPress.

Dansa Kourouma sur le manque d’électricité : ‘’Si le bateau est la solution, pourquoi ne pas le faire venir ?’’

0

La Guinée traverse une crise énergétique depuis des mois. Lors d’une plénière mardi au Conseil national de la transition (CNT), le président de l’institution, Dansa Kourouma, a appelé, ce lundi 8 juillet, l’exécutif à trouver des solutions.

‘’Il faut qu’il ait un échange entre l’exécutif et nous pour analyser les pistes de solution. Aujourd’hui, le problème d’électricité dépasse le ministère de l’énergie, ça doit être une préoccupation de tout le gouvernement. Ce n’est plus un problème, c’est une crise’’, indique-t-il.

Avant de souligner que ‘’la question de l’énergie doit être prioritaire. Il faut que la nouvelle génération vive avec le courant au quotidien à la maison, dans les rues. Cela est extrêmement important. Si on ne réussit pas ce pari, on ne pourrait pas parler avec honneur devant nos enfants parce que Dieu nous a choisis pour conduire les destinées de la Guinée pour le moment’’.

Le chef du parlement transitoire note que ‘’ces problèmes perdurent depuis l’indépendance. Si le bateau est la solution, pourquoi ne pas faire venir le bateau ? Il n’y a pas de sujets tabous quand il s’agit d’améliorer les conditions de vie de nos populations. Aucun sacrifice n’est de trop s’il s’agit de l’amélioration des conditions de vie de nos populations’’.

Aux dires de Dr Dansa Koruouma, ‘’si la gestion de l’énergie, surtout les barrages hydroélectriques, était une réalité, on n’allait pas parler aujourd’hui de déficit. On a trompé la population par rapport à ça. Il faut oser à un moment dire les choses telles qu’elles se présentent et trouver des solutions qui puissent arranger les choses’’.

Il fait remarquer que ‘’c’est la saison pluvieuse avec des risques d’incendie, d’accidents, de vols, de grandes criminalités. Les enfants sont à la maison parce que c’est la période des vacances. S’il n’y a pas d’électricité, c’est difficile. Toute solution qui peut nous permettre de passer ce cap, quel que soit le coût, il faut le faire. Car le développement n’a pas de prix, nous avons des projets miniers qui apportent beaucoup d’argent à l’Etat guinéen’’.

Pathé BAH, pour VisionGuinee.Info

00224 621 77 38 52/bahpathe17@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info